Allez au contenu, Allez à la navigation

MASSON Christian

Ancien sénateur des Ardennes

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 7 mars 1984 (en remplacement de M. René TINANT, décédé)
  • Fin de mandat le 1er octobre 1989 (ne se représente pas)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires culturelles
  • Membre du Groupe du Rassemblement pour la République
  • Membre de l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

MASSON (Christian)

Né le 15 décembre 1909 à Termes (Ardennes) Décédé le 13 juin 2003 à Vouziers (Ardennes)

Sénateur des Ardennes de 1984 à 1989

Christian Masson nait le 15 décembre 1909 à Termes, un petit village viticole des Ardennes situé dans le canton de Grandpré et qui compte au début du siècle moins de 500 habitants. Le bourg souffre beaucoup de la première guerre mondiale, autant des bombardements que de la déportation de civils par les autorités allemandes. Il ne se remettra jamais de cette épreuve et sa population décline tout au long du siècle. Au terme de ses études primaires, Christian Masson travaille sur l'exploitation agricole de ses parents. Il s'intéresse à la vie politique après la seconde guerre mondiale. Il devient maire de Termes en 1953 et reste à la tête de la commune jusqu'en

1989. Ses sympathies gaullistes sont connues même si l'intéressé n'appartient à aucun parti. Son canton est le bastion du gaulliste Jacques Sourdille, député UDR dès 1968, conseiller général à partir de 1970, secrétaire d'Etat en 1977-1978 et président du conseil régional Champagnes-Ardennes de 1974 à 1981. Suppléant de René Tinant aux élections sénatoriales de 1980, Christian Masson le remplace au Palais du Luxembourg lorsque ce dernier meurt le 7 mars 1984.

Au Sénat, il s'inscrit au groupe RPR et siège à la commission des affaires culturelles. La plupart de ses interventions portent sur les questions de communication et d'information. En décembre 1986, à l'occasion de la discussion du projet de loi de finances, il intervient sur la privatisation de la chaîne TF1, les difficultés rencontrées par FR3 et la nécessité de développer la création et la production française face à l'apparition de nouveaux moyens de diffusion audiovisuelle. En 1987, il signe un rapport d'information sur les relations culturelles, scientifiques et techniques entre la France et le Portugal.

Christian Masson s'intéresse aussi aux questions touchant à l'enseignement et siège dans les commissions mixtes paritaires relatives au projet de loi portant rénovation de l'enseignement agricole public (1984), au projet de loi sur l'enseignement technologique et professionnel (1985), et au projet de loi relatif à la composition et aux attributions des conseils de l'éducation nationale siégeant en formation contentieuse et disciplinaire (1985).

Christian Masson est un gaulliste d'ordre attaché à l'autorité et aux valeurs traditionnelles. En témoignent plusieurs propositions de loi qu'il cosigne lors des sessions parlementaires 1983-1984 (relative au rétablissement de la peine de mort pour les crimes les plus odieux, tendant à accorder le bénéfice de la campagne double aux anciens combattants d'Afrique du Nord), 1986-1987 (tendant à faciliter aux pères et mères de familles nombreuses l'accès à la fonction publique) et 1988-1989 (tendant à assurer un service minimum en cas de grève dans les services publiques). Il vote loi du 9 septembre 1986 relative aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers en France, et la loi du 1er décembre 1988 relative au revenu minimum d'insertion.

Le 1er octobre 1989, Christian Masson ne se représente pas aux élections sénatoriales, permettant ainsi au

député RPR Jacques Sourdille d'accéder au Palais du Luxembourg. Quittant la même année la mairie de Termes, il abandonne toute activité politique.

Il décède le 13 juin 2003. Il était commandeur du Mérite agricole et titulaire de la médaille d'or communale et départementale.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Christian MASSON, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe du Rassemblement pour la République
Etat-civil
Né le 15 décembre 1909
Décédé le 13 juin 2003
Profession
Agriculteur
Département
Ardennes