Allez au contenu, Allez à la navigation

ROGE Léon

Ancien sénateur de la Seine-Maritime

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Elu le 22 septembre 1968
  • Fin de mandat le 12 septembre 1969 (décédé)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires culturelles
  • Membre du Groupe Communiste

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

ROGE (Léon François)

Né le 9 juillet 1924 à Paris

Décédé le 12 septembre 1969 à Dieppe (Seine-Maritime)

Sénateur de la Seine-Maritime de 1968 à 1969

Issu d'une famille paysanne ariégeoise venue s'installer à la capitale, Léon Rogé fréquente les écoles Emile-Zola et Jean-Jaurès à Saint-Ouen, puis l'école Saint-Michel à Paris. Il passe le baccalauréat et devient employé de commerce (1942-1943), docker (1943-1944), puis professeur d'enseignement général (1944-1948). En 1949, il poursuit ses études à l'école nationale supérieure d'éducation physique et sportive de Joinville-le-Pont, dont il sort professeur d'éducation physique en 1952.

Affecté à Dieppe, il est élu conseiller municipal dès 1953 et conserve son mandat jusqu'en 1965. Egalement secrétaire de la section locale du Parti communiste auquel il a adhéré en 1951, il assume les fonctions de membre du comité fédéral du Parti à partir de 1957. Candidat malheureux aux élections législatives de 1958, 1962, 1967 et 1968, il est en revanche élu conseiller général du canton de Dieppe, le 15 mars 1964.

Elu sénateur de la Seine-Maritime le 22 septembre 1968, il s'inscrit au groupe communiste du Sénat et devient membre de la commission des affaires culturelles. Ses prises de parole en séance publique portent naturellement sur le domaine de l'Education nationale. Léon Rogé intervient tout d'abord sur le projet de loi d'orientation de l'enseignement supérieur en 1968 puis, à l'occasion de l'examen du projet de loi de finances pour 1969, il formule des observations sur les maisons de la culture et sur la politique gouvernementale en matière d'éducation physique. Il pose enfin une question orale au secrétaire d'Etat chargée de la jeunesse et des sports, sur le recrutement au professorat d'éducation physique.

Ces préoccupations nationales ne l'empêchent nullement de s'investir dans la défense des intérêts de son département d'élection. C'est ainsi qu'on le voit intervenir dans l'hémicycle sur les pêches maritimes en général et sur la situation du port de Dieppe en particulier, puis sur le nettoyage des plages polluées par le mazout provenant du « dégazage » de navires en pleine mer.

Léon Rogé décède brusquement d'une crise cardiaque, à l'âge de 45 ans, alors qu'il participait encore à une réunion sur les questions relatives à la jeunesse et aux sports, la veille de sa mort. Alain Poher, président du Sénat, prononce son éloge funèbre le 18 septembre 1969.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Léon ROGE, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe Communiste
Etat-civil
Né le 9 juillet 1924
Décédé le 12 septembre 1969
Profession
Professeur d'Education Physique
Département
Seine-Maritime