Allez au contenu, Allez à la navigation

SADI Abdelkrim

Ancien sénateur de Setif-Batna

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Elu le 31 mai 1959
  • Fin de mandat le 4 juillet 1962 (cessation de mandat (en application de l'ordonnance n°62-737 du 03-07-1962 consécutive à l'indépendance de l'Algérie))

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d'administration générale
  • Membre du Groupe de l'Union pour la Nouvelle République

Travaux parlementaires

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

SADI (Abdelkrim)

Né le 12 février 1913 à Fenaïa, Soummam (Algérie)

Décédé le 18 juin 1975 à Sétif (Algérie)

Sénateur de Setif-Batna de 1959 à 1962

Après avoir servi dans la gendarmerie, Abdelkrim Sadi demande à bénéficier d'une retraite proportionnelle et devient officier de police à Sétif. Mis en disponibilité pour convenances personnelles, il est élu au conseil municipal de Sétif le 19 avril 1959, et exerce les responsabilités d'adjoint au maire.

Au Sénat, où il est élu le 31 mai 1959, il s'inscrit au groupe de l'Union pour la nouvelle République et devient membre de la commission des lois. Également juge suppléant de la Haute Cour de justice, il prend part à la discussion portant dispositions financières et monétaires concernant l'Algérie, et demande au premier ministre d'envisager la réorganisation complète des services d'incendie et de protection civile en Algérie. Par ailleurs, il est élu membre du Sénat de la communauté le 8 juillet 1959.

Au Sénat, le 3 février 1960, il se prononce en faveur du projet de loi autorisant le gouvernement à prendre certaines mesures relatives au maintien de l'ordre, à la sauvegarde de l'Etat, à la pacification et à l'administration de l'Algérie. La même année, il est élu membre de la commission chargée d'étudier les relations entre les Communautés. Au nom de la commission des lois, il dépose trois rapports sur les accords passés entre la République française, la Fédération du Mali et la République malgache, relatifs à la conciliation, à la cour d'arbitrage, et aux droits fondamentaux des nationaux des Etats et de la Communauté, et les présente en séance publique. Il prend également part à la discussion du budget de l'Algérie pour 1961.

La déclaration du Gouvernement du 5 juillet 1961 sur les problèmes algériens, ainsi que les manifestions d'Algériens dans la région parisienne, l'amènent à souhaiter la reprise des négociations pour parvenir à la paix entre le peuple algérien et métropolitain.

Son mandat s'achève le 4 juillet 1962, en application de l'ordonnance n°62-737 du 3 juillet 1962 consécutive à l'indépendance de l'Algérie. Abdelkrim Sadi était titulaire de la Médaille militaire, et chevalier de la Légion d'honneur.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Abdelkrim SADI, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe de l'Union pour la Nouvelle République
Etat-civil
Né le 12 février 1913
Décédé le 18 juin 1975
Profession
Officier de police
Département
Setif-Batna