Allez au contenu, Allez à la navigation

SERVAT André

Ancien sénateur de la Haute-Garonne

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 2 août 1971 (en remplacement de M. Charles SURAN)
  • Fin de mandat le 1er octobre 1971 (ne se représente pas)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la Réunion administrative des Sénateurs ne figurant sur la liste d'aucun groupe

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République


SERVAT (André)

Né le 24 août 1907

Décédé le 3 février 1990 à Aurignac (Haute-Garonne)

Sénateur de la Haute-Garonne en 1971

Né le 24 août 1907 dans l'Ariège, André Servat s'installe à Aurignac, dans le Comminges, au nord de Saint-Gaudens, comme pharmacien. En août 1944, il est désigné maire ce village par son comité de libération. Ce socialiste, membre de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) puis du Parti socialiste, l'administre sans interruption durant vingt-sept ans. Il crée le Syndicat intercommunal à vocation multiple (SIVOM) d'Aurignac en 1964. Il est également conseiller général de la Haute-Garonne, représentant le canton d'Aurignac de 1945 à 1973. Au conseil général, il est vice-président, chargé des affaires scolaires. Il joue par ailleurs un rôle actif dans la création du Syndicat des eaux de la Barousse.

Le sénateur SFIO Charles Suran, maire de Boulogne-sur-Gesse, le choisit comme suppléant aux élections sénatoriales du 23 septembre 1962 où il est réélu avec 964 des 1 140 suffrages exprimés. Après la mort de Charles Suran, quelques semaines avant briguer un nouveau mandat sénatorial, A. Servat est proclamé sénateur de la Haute-Garonne le 2 août 1971

S'il annonce son intention de rejoindre la réunion administrative des sénateurs ne figurant sur la liste d'aucun groupe, il n'a pas l'occasion de siéger au Palais du Luxembourg. Le Sénat ne se réunit en effet pas avant les élections du 26 septembre 1971 auxquelles A. Servat choisit de ne pas se présenter.

Ayant perdu son fauteuil de maire aux élections municipales de mars 1971, il conserve que la présidence du SIVOM d'Aurignac jusqu'en novembre 1973. À cette date, il se retire définitivement de la vie politique. Il s'éteint à Aurignac le 3 février 1990, à l'âge de quatre-vingt-deux ans.

Sources

Archives du Sénat : dossier personnel de sénateur ; tableau des élections.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Le Sénat vers 1950
Appartenance politique
Membre de la Réunion administrative des Sénateurs ne figurant sur la liste d'aucun groupe
Etat-civil
Né le 24 août 1907
Décédé le 3 février 1990
Profession
Pharmacien
Département
Haute-Garonne