Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

AFP - 25 septembre 21:07 - Lot-et-Garonne : la gauche ravit un siège à la droite dans son bastion

AGEN : La gauche a ravi un siège à la droite dans son bastion du Lot-et-Garonne, Pierre Camani, président PS du conseil général depuis son basculement en 2008, emportant un des deux sièges en jeu, tandis qu'Henri Tandonnet (DVD), soutenu par l'UMP, a remporté le second.

Le vent du basculement se faisait sentir dans le département depuis que le conseil général a changé de couleur politique en 2008 après 30 années de domination par la droite.

Jean François-Poncet (UMP), 83 ans, ex-ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Raymond Barre et ancien président du conseil général pendant près de 30 ans, ne se représentait pas.

"C'est un événement pour le Lot-et-Garonne, une belle victoire pour le PS et les forces de gauche qui se sont reportées sur mon bulletin au second tour", a déclaré à l'AFP Pierre Camani, se réjouissant que son "score dépasse les frontières partisanes".

Pierre Camani, 49 ans, également adjoint au maire de Puymiclan, a remporté 44,85% des voix.

Henri Tandonnet (DVD), soutenu par le sénateur sortant Daniel Soulage (Alliance centriste) et l'Union pour la majorité sénatoriale, a emporté l'autre siège de sénateur avec 39,60 % des voix. Natif d'Agen, M. Tandonnet est avoué à la cour d'appel d'Agen, maire de Moirax depuis 1983 et président de la commission des communes rurales.

Alain Merly, candidat du Parti radical a totalisé 33,93% des voix devant l'autre candidat PS, Gérard Gouzes (31,93%).

Le dernier sénateur radical de gauche dans le Lot-et-Garonne était Jacques Bordeneuve, mort en cours de mandat en 1981.

cor-lab/od/sm/DS