Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

25 septembre (AFP) : Michel Berson, ex-président du conseil général de l'Essonne, dissident PS

EVRY, - Ex-président (PS) du conseil général del'Essonne, Michel Berson, 66 ans, élu dimanche au Sénat, est passé en dissidence en décidant de mener sa propre liste à ce scrutin, après s'être vu proposer une place non éligible sur la liste d'union de la gauche.

   Cette dissidence lui a valu d'être exclu du PS.

   Petit homme discret, il devient maire de Crosne (Essonne), ville tranquille du nord-est du département, en 1977. En 1981, il devient député de l'Essonne,mandat qu'il exerce jusqu'en 1997.

   Il conservera son fauteuil de maire jusqu'en 1998, année où il prend la présidence du conseil général de l'Essonne, une fonction qu'il occupe pendant treize ans, jusqu'en mars 2011. Il reste conseiller général d'Evry-Nord,chargé des relations avec les collectivités locales.

   De 2004 à 2011, il est également vice-président puis trésorier de l'Assemblée des départements de France (ADF) qui réunit l'ensemble des présidents de conseils généraux.

   Né le 21 avril 1945, ce cadre de banque retraité, docteur en économie, a été membre de l'équipe de France d'athlétisme junior en 1963 et 1964.

   Michel Berson est chevalier de la Légion d'honneur et Officier des Palmes académiques.

   Dans un communiqué diffusé le 21 septembre, le PS, en rappelant son soutien à la liste d'union de la gauche emmenée par Jean-Vincent Placé (EELV), avait confirmé l'exclusion du parti de Michel Berson et de ses co-listiers Marie-Pierre Fauchon et Pascal Noury.

   jul/mad/bw