Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1969

BOUCHENY (M. SERGE) [Paris].

Devenu sénateur le 26 juin 1969, en remplacement de M. Raymond Bossus, démissionnaire.

Est nommé membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées [8 octobre 1969].

Question orale:

M. Serge Boucheny attire l'attention de M. le ministre d'Etat chargé de la défense nationale sur la situation de l'industrie aérospatiale française, mise en danger par les nombreux licenciements annoncés dans la plus grande usine de moteurs d'avions. Devant les menaces qui pèsent sur le potentiel humain, technique et industriel de cette industrie, du fait de sa concentration en une société nationale aérospatiale, il aimerait savoir quelle mesure il compte prendre pour assurer : le plein emploi dans cette industrie ; les crédits nécessaires pour l'étude de nouveaux matériels ; le développement de l'aérospatiale française [16 octobre 1969] (n° 943). - Réponse [4 novembre 1969] (p. 660, 661).

Interventions:

Est entendu lors de la réponse de M. Jean-Louis Tinaud, secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat, chargé des relations avec le Parlement, à sa question orale n° 943 (cf. supra) [4 novembre 1969] (p. 660, 661). - Intervient dans le débat sur la question orale de M. Jean Péridier relative à l'engagement de troupes françaises au Tchad [25 novembre 1969] (p. 845, 846, 849). - Intervient dans la discussion du projet de loi de finances pour 1970 [28 novembre 1969]. - AFFAIRES ÉTRANGÈRES. COOPÉRATION. - Discussion générale (p. 1017 à 1019). - Observations sur la politique étrangère du Gouvernement. - Suite de la discussion [3 décembre 1969]. - TRANSPORTS. - I. - SERVICES COMMUNS ET TRANSPORTS TERRESTRES. - Discussion générale (p. 1179, 1180). - Observations ayant porté notamment sur le projet de réforme de la R.A.T.P. - Examen des crédits. - Titre IV : amendement de MM. Pierre Brousse et Billiemaz (participation de l'Etat au déficit de la R.A.T.P.) (p. 1191).- DÉPENSES MILITAIRES. - Discussion générale (p. 1228). - Observations ayant porté notamment sur la grève des personnels des arsenaux et des poudreries et sur le regroupement, sous le contrôle de l'industrie privée, des poudreries de l'Etat. - Examen des crédits. - Art. 28 : son amendement tendant à supprimer la force de frappe et à dégager des ressources pour améliorer la condition des jeunes soldats (p. 1229).