Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 2000

BRISEPIERRE (Paulette), sénateur (Français établis hors de France) RPR.

NOMINATIONS

Membre de la commission des affaires étrangères.

Vice-présidente de la délégation du Sénat aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

Membre titulaire de la Commission nationale des bourses de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger.

Membre titulaire du conseil d'orientation stratégique du Fonds de solidarité prioritaire (anciennement comité directeur du Fonds d'aide et de coopération) (JO Lois et décrets du 19 décembre 2000).

DÉPÔTS

Avis, fait au nom de la commission des affaires étrangères, sur le projet de loi de finances pour 2001 [n° 91 (2000-2001)], adopté par l'Assemblée nationale - Aide au développement [n° 95 (2000-2001) tome 3] (23 novembre 2000) - Lois de finances.

Rapport, fait au nom de la commission des affaires étrangères, sur le projet de loi [n° 399 (1999-2000)] autorisant l'approbation de l'avenant n° 2 à la convention de sécurité sociale du 16 janvier 1985 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République de Côte d'Ivoire [n° 162 (2000-2001)] (20 décembre 2000) - Traités et conventions.

INTERVENTIONS

- Projet de loi relatif aux volontariats civils institués par l'article L. 111-2 du code du service national - Deuxième lecture [n° 0179 (1999-2000)] - (9 février 2000) - Explications de vote sur l'ensemble (p. 752) : nécessité du volontariat civil. Enrichissement du texte par le travail de l'Assemblée nationale et du Sénat. Avec le groupe du RPR, votera ce texte.

- Projet de loi de finances pour 2001 [n° 0091 (2000-2001)]

Deuxième partie :

Affaires étrangères

- (5 décembre 2000) - Rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères pour l'aide au développement (p. 7285, 7286) : inquiétude de la commission sur les crédits consacrés à l'aide au développement. Baisse des crédits de l'aide publique française. Financement d'opérations dans des pays situés hors de la zone de solidarité prioritaire, ZSP. Diminution des effectifs de la coopération technique. Crainte d'une évolution vers des missions de courte durée. Encouragement des investissements en Afrique. La commission des affaires étrangères a décidé d'adopter le budget des affaires étrangères.