Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1955 à 1956

CHAMPEIX (M. MARCEL) [Corrèze].

Est élu vice président du Conseil de la République [6 octobre 1955].

Est nommé membre titulaire : de la commission de l'intérieur [6 octobre 1955] ; de la commission du suffrage universel (ibid.). - Membre suppléant de la commission des affaires étrangères (ibid.).

En qualité de vice-président, préside la séance du 25 octobre 1955, la séance du 17 novembre 1955.

Donne sa démission de vice-président du Conseil de la République [14 février 1956]. - Donne sa démission de membre titulaire des commissions de l'intérieur et du suffrage universel et de membre suppléant de la commission des affaires étrangères (ibid.).

Interventions :

Intervient à l'occasion du débat sur une demande en autorisation de poursuites contre un membre du Conseil de la République [17 novembre 1955] (p. 2650).

Secrétaire d'Etat à l'intérieur chargé des affaires algériennes (cabinet de M. Guy Mollet du 1er février 1956).

Est entendu, en cette qualité, au cours du débat sur le projet de loi relatif aux pouvoirs spéciaux du Gouvernement en Algérie [15 mars 1956]. - Discussion générale (p. 372). - Intervient sur la fixation de la date de discussion de la question orale avec débat de M. Debré relative au maintien de la présence et de l'autorité françaises en Algérie [19 avril 1956] (p. 576, 577, 578). - Répond à la question orale de M. Michel Debré concernant la création d'une centrale syndicale algérienne [3 mai 1956] (p. 655, 656 et 657) ; à la question orale de M. Yves Estève relative à la dotation du fonds d'amortissement des charges d'électrification [3 mai 1956] (p. 657, 658). - Est entendu au cours du débat sur la question orale de M. Marcilhacy relative au sort de l'Algérie française [2 août 1956] (p. 1983).