Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1984

HENRY (Marcel), sénateur de Mayotte (UCDP, puis UC).

NOMINATIONS

- Membre de la commission des affaires étrangères.

QUESTIONS

Questions orales sans débat: 500 (JO Débats 12 mai 1984) (p. 746) à M. le secrétaire d'Etat aux départements et territoires d'outre-mer : départements et territoires d'outre-mer (position du Gouvernement à l'égard de l'avenir de Mayotte) - Réponse de M. Raymond Courrière, secrétaire d'Etat aux rapatriés (18 mai 1984) (p. 916, 917).

INTERVENTIONS

- Projet de loi de finances pour 1985 [n° 68 (84-85)].

Deuxième partie:

Départements et territoires d'outre-mer - (22 novembre 1984) (p. 3435) : volonté des habitants de Mayotte de rester français - Echéance de la date fixée par la loi du 22 décembre 1979 pour consulter la population mahoraise sur son statut - Caution juridique apportée par les propos tenus dans le journal Le Monde par M. Georges Lemoine, secrétaire d'Etat aux DOM-TOM, aux revendications comoriennes - Décision du Conseil Constitutionnel en date du 30 décembre 1975 - Question sur l'avenir de Mayotte et les délais et modalités de consultation de la population mahoraise - (p. 3436) : progression des crédits du fonds d'investissement des départements d'outre-mer; question sur les effets de ce budget pour Mayotte - Insuffisance des crédits des ministères techniques - Satisfaction de l'organisation des secours après le cyclone Kamisy le 10 avril 1984 - Problèmes du développement de Mayotte- Agriculture ; absence d'infrastructure ; insuffisance des liaisons aériennes et maritimes - Effort de scolarisation ; absence d'enseignement technique - Volonté des mahorais de préserver leur liberté dans le cadre des institutions françaises ; revendication du statut départemental.

Agriculture - (29 novembre 1984) (p. 3833) : problèmes spécifiques de l'agriculture de Mayotte - Secteur agricole de Mayotte occupant 80 % de la population active - Mission de six experts en novembre dernier chargés d'étudier sur place les problèmes - Effort nécessaire en faveur de la formation à Mayotte - Insuffisance des crédits - (p. 3834) : souhaite l'accès au stade d'établissement public de formation agricole du centre de formation professionnelle agricole de Coconi - Importance du problème foncier- Importantes surfaces occupées par les anciennes sociétés coloniales ayant abandonné l'agriculture - Souhaite une relance de la mission du Centre national pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles à Mayotte - Nécessité d'accentuer les efforts financiers - Absence de Crédit agricole à Mayotte - Nécessaire réalisation d'équipements ruraux afin de retenir aux villages les jeunes Mahorais - Problèmes purement techniques relativement faciles à régler - Souhaite la création d une direction de l'agriculture à Mayotte avec un personnel d'Etat - Souhaite que 1985 soit l'année du démarrage effectif de l'agriculture à Mayotte.

Urbanisme, logement et transports - II - Transports - (3 décembre 1984) (p. 3959) : effort du Gouvernement à Mayotte en matière d'habitat - Aide apportée après le cyclone Kamisy en avril 1984 - Problèmes en matière de transports intérieurs ou de liaisons avec l'extérieur- Abandon du réseau routier mahorais par l'ancien territoire des Comores - Classement en 1978 dans le réseau national de 93 kilomètres de voies structurantes - Refus par le Gouvernement de payer les travaux de la route nationale desservant le nord de l'île - Insuffisance des crédits d'entretien - Montant des engagements de l'Etat- Incidences des pluies sur les liaisons économiques, administratives et sanitaires de l'île - Nécessaire allocation d'une dotation de premier établissement pour l'île de Mayotte- Insuffisance de l'action de l'Etat en matière routière ou dans le domaine aéroportuaire - Insuffisance de la desserte aérienne - Possibilité d'escale à Mayotte de longs courriers et coût de ces travaux - Amélioration des infrastructures portuaires - Port de Longoni - Venue d'une mission d'étude à Mayotte sur les travaux nécessaires afin de programmer les engagements financiers de l'Etat - Importance pour l'économie des ports, aéroports et routes.