Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1969

LAGATU (Mme CATHERINE) [Paris].

Est nommée membre de la commission des affaires culturelles [8 octobre 1969].

Est nommée membre de la commission spéciale chargée de vérifier et d'apurer les comptes [8 octobre 1969].

Questions orales :

Mme Catherine Lagatu demande à M. le ministre de l'éducation nationale quelles sont, à quelques mois de la rentrée scolaire, les mesures prévues à la fois pour assurer une formation professionnelle et technique à des dizaines de milliers de jeunes qui désirent apprendre un métier et mettre fin à la situation tragique de ce secteur de l'enseignement où, selon les propres estimations des experts de la commission universitaire du Ve Plan, cent mille jeunes ne pourront trouver place à la rentrée 1969 [24 juin 1969] (n° 921). - Réponse [14 octobre 1969] (p. 508, 509).

Mme Catherine Lagatu demande à M. le ministre de l'éducation nationale de bien vouloir lui indiquer les mesures financières qu'il compte prendre afin de permettre l'organisation des loisirs le samedi après-midi et le fonctionnement des cantines le samedi à midi dans les écoles primaires et maternelles [16 octobre 1969] (n° 945). - Réponse [4 novembre 1969] (p. 661).

Mme Catherine Lagatu demande à M. le Premier ministre quelle suite il entend donner dans les meilleurs délais aux déclarations gouvernementales relatives à l'attribution d'un temps d'antenne régulier à la radio et à la télévision pour les partis politiques et les organisations syndicales [30 octobre 1969] (n° 955). - Réponse [18 novembre 1969] (p. 776, 777).

Question orale avec débat :

Mme Catherine Lagatu rappelle à M. le ministre de l'intérieur que M. le préfet de police de Paris déclarait dernièrement à la presse : « Le stationnement payant doit remplacer totalement le stationnement gratuit. Il faut l'étendre à tout Paris... Les tarifs devront être progressifs au fur et à mesure que l'on se rapprochera du centre... En dehors des rues à stationnement payant, la règle serait l'interdiction du stationnement... Pour sélectionner les déplacements automobiles indispensables, je ne vois pas d'autres moyens que la perception d'une taxe... » En conséquence, elle lui demande : 1° s'il est d'accord pour imposer le stationnement payant de jour et de nuit aux automobilistes parisiens déjà accablés d'impôts et de taxes ; 2° quelles mesures il entend prendre pour améliorer la situation dans la capitale [20 décembre 1969].

Interventions:

Est entendue lors de la réponse de M. Pierre Billecocq, secrétaire d'Etat à l'éducation nationale, à sa question orale n° 921 (cf. supra) [14 octobre 1969] (p. 508, 509). - Est entendue lors de la réponse de M. Jean-Louis Tinaud, secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat, chargé des relations avec le Parlement, à sa question orale n° 945 (cf. supra) [4 novembre 1969] (p. 661). - Est entendue lors de la réponse de M. Jean-Louis Tinaud, secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat chargé des relations avec le Parlement, à sa question orale n° 955 (cf. supra) [18 novembre 1969] (p. 776, 777). - Intervient dans la discussion du projet de loi de finances pour 1970 [2 décembre 1969]. - EDUCATION NATIONALE. - Discussion générale (p. 1134, 1135). - Observations ayant porté notamment sur le développement des recherches concernant la pédagogie de l'enseignement préscolaire ; la formation des maîtres ; la rénovation de l'enseignement primaire ; la situation de l'orientation scolaire et professionnelle. - Suite de la discussion [4 décembre 1969]. - AFFAIRES CULTURELLES. - Discussion générale (p. 1251 à 1253). - Observations ayant porté notamment sur la modicité des crédits affectés à ce budget ; l'aide culturelle à la province ; le mécénat Singer au profit des vitraux de la cathédrale de Reims ; les musiciens contemporains français travaillant à l'étranger. - Suite de la discussion [6 décembre 1969]. - OFFICE DE RADIODIFFUSION-TÉLÉVISION FRANÇAISE ET INFORMATION. - Discussion générale (p. 1375, 1376).