Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1975

LE JEUNE (M. EDOUARD) [Finistère].

Questions orales :

M. Edouard Le Jeune demande à M. le secrétaire d'Etat aux universités de bien vouloir lui faire connaître quelles mesures il envisage de prendre par voie réglementaire concernant la réforme du statut et l'aménagement des carrières des assistants des facultés de droit et de sciences économiques [29 avril 1975] (n° 1578).

M. Edouard Le Jeune, ayant noté avec intérêt les récentes décisions relatives aux majorations des bourses d'enseignement supérieur, à l'extension des allocations de 3e cycle précédemment réservées aux étudiants en sciences et en lettres, à l'augmentation de la subvention allouée par l'Etat pour le fonctionnement des résidences universitaires et à l'accroissement du nombre des boursiers du 3° cycle, demande à M. le secrétaire d'Etat aux universités de lui préciser la nature, les perspectives et les échéances des études entreprises à son ministère, tendant à définir une réforme globale de l'aide sociale aux étudiants [5 septembre 1975, J. O. Débats du 10 septembre 19751 (n° 1651). - Réponse [7 octobre 1975] (p. 2784, 2785).

Interventions :

Est entendu au cours du débat sur la question orale de M. Roland Boseary-Monsservin, ayant pour objet la reconnaissance de la fonction de mère de famille [8 avril 1975] (p. 348, 349). - Est entendu lors de la réponse de M. Jean-Pierre Soisson, secrétaire d'Etat aux universités, à sa question orale n° 1651 concernant la réforme globale de l'aide sociale aux étudiants (cf. supra) [7 octobre 1975] (p. 2784, 2785). - Prend part à la discussion du projet de loi de finances pour 1976, adopté par l'Assemblée nationale. - Suite de la discussion [26 novembre 1975]. - DEUXIÈME PARTIE. - AGRICULTURE.- Le budget lui semble caractérisé par la prudence (p. 3753) ; aborde les problèmes de la production du lait, de la viande bovine et de la viande porcine (p. 3754) ; obtient de M. le ministre la confirmation que le Gouvernement ne demandera pas à Bruxelles le déclenchement de la clause de pénurie en faveur de la viande porcine (ibid.) ; déclare qu'il n'y a pas de bonne politiqué agricole sans politique des prix (ibid.).- Suite de la discussion [28 novembre 1975]. - QUALITÉ DE LA VIE. - ENVIRONNEMENT. - Estime que la participation de l'Etat au fonctionnement comme à l'équipement des parcs régionaux doit se poursuivre durablement (p. 3864, 3865) ; suggère l'adoption du système anglais des trois tiers pour la prise en charge des frais de fonctionnement des parcs : l'Etat assurant le financement du premier tiers de ces frais, la région prenant en charge le deuxième tiers et les collectivités locales, le dernier (ibid.) ; déclare que l'Etat doit assurer de toute façon à l'établissement public régional les ressources correspondant aux attributions qu'il lui transfère (ibid.) ; évoque son expérience de président du pare d'Ammorique (ibid.).