Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1963

LECANUET (M. JEAN), [Seine-Maritime].

Est nommé membre de la commission des affaires étrangères de la défense et des forces armées [3 octobre 1963].

Interventions :

A l'occasion de la discussion du projet de loi de finances pour 1963 (2e partie), présente des observations sur l'attitude prise par le Gouvernement à l'égard du Sénat [29 janvier 1963] (p. 171). - Suite de la discussion du projet de loi de finances pour 1963 [30 janvier 1963]. - AFFAIRES ÉTRANGÈRES. - En qualité de rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères fait part de ses observations sur l'absence des ministres devant le Sénat et la politique gouvernementale (p. 216, 217), (p. 219), (p. 220, 221). - Discussion générale (p. 224, 225). - Discussion des articles. - ETAT B, TITRE III : amendement de M. Duclos (p. 233) ; TITRE V : observations sur l'opportunité d'un débat de politique étrangère (p. 234). - Suite de la discussion [5 février 1963]. - AFFAIRES CULTURELLES. - Discussion générale (p. 448). - Suite de la discussion [12 février 1963]. - SERVICES DU PREMIER MINISTRE - II. - INFORMATION. - Discussion des articles. - ETAT B, TITRE III: observations sur la R. T. F. et la liberté d'information (p. 782). - Explique son vote sur le projet de loi, discuté en deuxième lecture, relatif au fonctionnement de la cour de sûreté de l'Etat [19 février 1963] (p. 885, 886). - Prend part à la discussion du projet de loi portant ratification du traité sur la coopération franco-allemande [20 juin 1963]. - Discussion de l'article unique : son amendement tendant à faire précéder cet article d'un exposé des motifs (p. 1410, 1411). - Intervient dans la discussion du projet de loi de finances pour 1964 [22 novembre 1963]. - ARMÉES. - Discussion générale (p. 2760 à 2763) : observations sur le problème de la force de frappe et ses implications stratégiques et politiques (p. 2770). - Suite de la discussion [26 novembre 1963]. - ARMÉES (suite) prend la parole à l'issue de la réponse de M. Boulin, Secrétaire d'Etat, à ses observations présentées dans la séance du 22 novembre 1963 (cf. sufra) (p. 2873, 2874).