Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1997

MARTIN (Pierre), sénateur (Somme) RPR.

NOMINATIONS

Membre de la commission des affaires culturelles.

INTERVENTIONS

- Déclaration du Gouvernement, suivie d'un débat, sur l'éducation nationale - (22 octobre 1997) (p. 2937, 2939) : importance particulière de l'éducation nationale pour les collectivités locales. Volonté affichée de dégraisser les effectifs de l'éducation nationale. Titularisation de maîtres auxiliaires et créations d'emplois. Persistance d'incohérences dans la gestion des personnels enseignants. Recrudescence de l'illettrisme et de l'échec scolaire. Création d'un fonds pour les cantines scolaires. Remise en cause injustifiée de la carte scolaire. Question sur l'efficacité des moratoires de fermeture de classes dans la lutte contre la désertification rurale. Nécessaire adaptation de l'enseignement aux évolutions de la technologie, de la démographie et du territoire. Transformation possible des écoles fermées en espaces d'animation. Aménagement des rythmes de vie de l'enfant et du jeune. Réintroduction, dès la maternelle, de cours de morale et de civisme. Question sur l'application du plan "emplois-jeunes" dans l'éducation nationale. Question sur le financement des projets du ministre.

- Projet de loi de finances pour 1998 [n° 0084 (97-98)]

Deuxième partie :

Education nationale, recherche et technologie - I- Enseignement scolaire - (27 novembre 1997) (p. 4072, 4073) : évolution des crédits. Morale et éducation civique. Réorganisation scolaire nécessaire en zone rurale. Emplois-jeunes : durée du service et rémunération ; titularisation prévisible à l'issue du contrat de cinq ans.