Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1985

MATHIEU (Serge), sénateur du Rhône (UREI).

NOMINATIONS

- Membre de la commission des affaires économiques.

INTERVENTIONS

- Question au Gouvernement: répartition des temps d'antenne à la télévision - (14 novembre 1985) (p. 3069) : proximité des élections législatives de 1986 - Question sur l'interprétation de la règle des trois tiers fixée par la Haute Autorité de la communication audiovisuelle - Décompte dans la majorité ou dans l'opposition du temps de parole réservé au parti communiste.

- Projet de loi de finances pour 1986 [95 (85-86)].

Politique dans le domaine de l'industrie :

Suite de la discussion générale - (4 décembre 1985) (p. 3549) : budget ne portant aucun remède au déficit budgétaire, au déséquilibre du commerce extérieur et au double endettement extérieur et intérieur pesant sur la politique conjoncturelle - Situation résultant des errements de la politique de 1981 - Nécessité de réaliser un excédent commercial de l'ordre de 30 à 40 milliards de francs- Absence de compétitivité des entreprises - Nécessité d'une stimulation de l'investissement productif et de l'accroissement des capacités de production - Vieillissement de l'appareil productif - Fragilité de la situation financière des entreprises - Nécessité d'une liberté complète des prix et des marges, d'une réduction des prélèvements obligatoires - Timidité des incitations budgétaires - Baisse des impôts sur les sociétés absorbée par la surtaxation du fioul lourd et du gaz naturel - Lenteur de la baisse des taux d'intérêt - Situation désastreuse de l'épargne en France - (p. 3550) : désengagement de l'Etat s'agissant des entreprises publiques - Augmentation de la contribution financière payée par les entreprises publiques au détriment de leur capacité d'investissements - Forte diminution des crédits de la politique industrielle - Perte de 680.000 emplois de 1974 à 1981 par l'industrie et perte de 500.000 emplois depuis 1981 - Budget ne permettant pas le redressement de la situation.

Politique en matière de logement, d'urbanisme et de transports :

Suite de la discussion générale - (5 décembre 1985) (p. 3576) : diminution de la contribution de l'Etat au fonds national d'aide au logement, FNAL - Financement de l'aide personnalisée au logement, APL - Réduction de la contribution des entreprises à l'effort de construction en contrepartie d'une majoration de leur taux de cotisation au FNAL - Mesure contraire au protocole signé en 1983 entre l'Etat et l'Union nationale interprofessionnelle du logement, UNIL - Diminution des mises en chantier - Relance de la construction - Aide au logement en accession à la propriété - Opposé à la politique suivie par le Gouvernement en matière de logement.