Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1987

UKEIWE (Dick), sénateur de la Nouvelle-Calédonie (RPR) - Secrétaire du Sénat.

NOMINATIONS

- Membre de la commission des affaires culturelles.

INTERVENTIONS

- Projet de loi organisant la consultation des populations intéressées de la Nouvelle-Calédonie et dépendances [n° 178 (86-87)] - (29 avril 1987) - Discussion générale (p. 569) : nombreux textes législatifs au cours des cinq dernières années relatifs à la Nouvelle-Calédonie - Renaissance à l'espoir de la Nouvelle-Calédonie après les grandes convulsions de 1984 et de 1985 - Rétablissement de l'autorité de l'Etat - Incitation économique - Indemnisations - Redistribution des terres à toutes les ethnies - (p. 570) : chasser la France du territoire, seul objectif des indépendantistes - Rappelle le faible résultat du FLNKS lors des élections régionales de septembre 1985 issues du statut Pisani - Choix de la liberté qui passe par la France, par les Calédoniens et les Canaques - Adhésion massive des Calédoniens à la politique actuelle du Gouvernement - Refus de la consultation par le FLNKS - Tentative d'établissement par la violence de la dictature d'une minorité sur la majorité.

Suite de la discussion - (30 avril 1987) - Discussion générale (suite) (p. 605) : évoque le cas de femmes mélanésiennes et canaques participant activement à l'administration du territoire et membres du RPCR - Demande au Gouvernement la possibilité de créer des emplois à l'intérieur des îles dans le cadre du statut des terres tribales --(p. 606) : devenir de la Nouvelle-Calédonie étroitement lié à la réconciliation des Mélanésiens - Nie l'existence de toute injustice sociale sur le territoire - Institutions néo-calédoniennes - Statuts Lemoine et Pisani - Conseil des régions - Conseil territorial coutumier - Art. 3 (p. 635) : contrôle sérieux des listes électorales en Nouvelle-Calédonie - Sur l'amendement n° 5 de M. Etienne Dailly, rapporteur (participation à la consultation des électeurs et électrices inscrits sur les listes électorales du Territoire à la date de la consultation et résidant en Nouvelle-Calédonie et dépendances depuis au moins trois ans à la date de promulgation de la présente loi), se déclare opposé au sous-amendement n° 46 de M. Jacques Bialski.

Suite de la discussion - (5 mai 1987) - Art. 10 (p. 665): déroulement des élections du 18 novembre 1984 - Destruction des urnes par le FLNKS - Engagements de Nainville-les-Roches- Se déclare opposé à l'amendement n° 38 de M. Jacques Bialski (déplacement des bureaux de vote) et, sur le même objet, favorable à l'amendement n° 13 de M. Etienne Dailly, rapporteur - Art. 11 (p. 666) : rappelle que seules quatre formations politiques sont représentées au congrès du territoire de la Nouvelle-Calédonie.

- Projet de loi de finances pour 1988 [n° 92 (87-88)].

Deuxième partie :

Départements et territoires d'outre-mer - (27 novembre 1987) (p. 4638) : rappelle le scrutin qui s'est déroulé à Nouméa en novembre 1984 et l'organisation d'un scrutin truqué en 1986 - Rétablissement de l'ordre et de la sécurité en Nouvelle-Calédonie grâce au Premier ministre - Rappelle l'organisation et le déroulement du référendum dans le calme et des conditions d'objectivité parfaites - Volonté du peuple de Nouvelle-Calédonie de rester français et hostilité à la politique menée entre 1981 et 1986 - Importante augmentation du budget des DOM-TOM en 1987 - Légère hausse prévue en 1988 - Importante augmentation des crédits d'intervention publique destinés à la mise en place du « service militaire adapté », SMA - Poursuite de la relance économique entreprise dès la fin de 1986 - Reconduction du fonds exceptionnel d'aide au développement de la Nouvelle-Calédonie créé par la loi du 7 juillet 1986 - (p. 4639) : rappelle les aides au tourisme et la compensation des pertes de recettes sur le nickel - Budget, confirmation de la volonté politique affirmée depuis 1986 par le Gouvernement - Au nom du groupe RPR, se déclare favorable à son adoption.

- Projet de loi portant statut du territoire de la Nouvelle-Calédonie [n° 111 (87-88)] - (14 décembre 1987) - Discussion générale (p. 5356) : réserves suscitées chez les parlementaires calédoniens par l'article 40 relatif aux attributions de l'exécutif du territoire ; complexité du mode de désignation ; participation de la minorité permise par le recours au scrutin proportionnel - (p. 5357) : instauration d'une majorité qualifiée: moyen de blocage politique donné au FLNKS, ayant radicalisé ses positions et choisi la voie de la violence ; demande la limitation de cette disposition aux seuls domaines du budget et de la question foncière - Volonté de la plupart des Mélanésiens de rester Français - (p. 5358) : foi dans le Gouvernement de Jacques Chirac.

Conclusions du rapport de la commission mixte paritaire. [n° 174 (87-88)] - (19 décembre 1987) - Discussion générale (p. 5779) : importance numérique des Canaques loyalistes- Problème de l'enseignement - Difficulté de créer des activités économiques dans les terres soumises au statut tribal ; rôle de l'assemblée coutumière - Rappelle le refus du RPCR d'accepter les accords de Nainville-les-Roches.