Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1977

VALCIN (EDMOND), sénateur de la Martinique (RPR).

Elu sénateur le 25 septembre 1977.

NOMINATION

Est nommé membre de la commission des affaires culturelles [6 octobre 1977].

DEPOT

Avis présenté, au nom de la commission des affaires culturelles. sur le projet de loi de finances pour -1978, adopté par l'Assemblée nationale ; recherche scientifique et technique (n° 89, tome VII [22 novembre 1977]).

INTERVENTIONS

- Projet de loi de finances pour 1978 (n° 87).

Deuxième partie :

Services du Premier ministre. - VI. - Recherche [25 novembre 1977]. - Rapporteur pour avis (p. 3080) : l'objet et la finalité de la recherche scientifique et technique tels qu'ils sont dans la définition de la stratégie du VIIe Plan. Les résultats obtenus. (p. 3081) : l'augmentation des crédits se retrouve à des taux différents dans tous les organismes de recherche. Les créations d'emplois ; la poursuite de la politique de stabilisation des personnels hors statut. Un budget insuffisant pour atteindre l'objectif du VIIe Plan. La part du produit national brut affectée aux dépenses nationales de recherche ; la situation dans les autres puissances occidentales. Il sera nécessaire d'intéresser les entreprises par de nouvelles procédures d'incitation. L'insuffisance de l'effort privé en faveur de la recherche. L'amélioration de la recherche fondamentale ; l'avenir de l'énergie solaire.

Education [30 novembre 1977] (p. 3302) : l'effort accompli dans le domaine de l'éducation aux Antilles. Les problèmes particuliers posés aux enfants qui parlent le créole, au moment de l'entrée dans les écoles maternelles. Dans un avenir très proche, tous les enfants devront être normalement scolarisés en maternelle. Le nombre des collèges des départements d'outre-mer qui ne bénéficient pas d'un encadrement en rapport avec l'effectif des élèves. La situation extrêmement préoccupante de l'institut Vivioz en Martinique. Les servitudes extrêmement onéreuses qu'il doit supporter. Se félicite de ce que la réforme Haby ait pu voir son application commencer alors que les syndicats politisés cherchaient à en obtenir le report ou l'abandon. (p. 3303) : l'approfondissement doit rester un élément fondamental de la politique du Gouvernement en matière d'éducation. La mise en place des formes de soutien. La plaquette Une certaine idée de l'éducation publiée par le RPR. Ce qui y est dit au sujet de l'enseignement technique. L'école doit être le symbole vivant de l'unité nationale. Souligne l'insuffisance des crédits d'équipement affectés au département de la Martinique.

Départements d'outre-mer [2 décembre 1977] (p. 3431) : les solutions qui vont de l'autonomie à l'indépendance en passant par l'autodétermination ont été massivement repoussées par les différents électorats, notamment par celui de la Martinique. L'évolution de la Martinique dans le cadre de la communauté française depuis 1635. (p. 3432) : l'ensemble des dotations budgétaires pour les DOM ; les dépenses les plus importantes concerneront l'éducation, la santé et les postes et télécommunications. Les crédits du secrétariat d'Etat aux DOM. Même en bénéficiant de la solidarité nationale, le chemin à parcourir par la Martinique avant le développement est encore long. Déplore que les lois, notamment les lois sociales, ne soient pas toujours immédiatement applicables en Martinique. Le tourisme doit être repensé. La crise de l'agriculture, particulièrement de la canne à sucre. La commercialisation du rhum est devenue difficile depuis le vote de l'amendement Hardy. La fermeture de l'université Vivioz. La crise de l'emploi et la réduction du fonds d'investissement des départements d'outre-mer local. La départementalisation de la Martinique ne doit pas être une mini-départementalisation. La distinction entre l'article 73 de la constitution de 1958 applicable aux départements d'outre-mer et l'article 76 applicable aux territoires d'outre-mer. Rappelle les propos de M. Michel Debré le 27 août 1958 sur la France d'outre-mer qui comprend, d'abord, les départements faisant partie de la République. Le budget pour 1979 devra permettre le décollage économique.

- Projet de loi instituant le complément familial dans les départements d'outre-mer (n° 127) [15 décembre 1977]. - Explication de vote sur l'ensemble (p. 4070) : le groupe RPR votera ce projet. Déplore le maintien de certaines différences entre l'application en métropole et dans les DOM : les familles bénéficiaires ; le plafond des ressources ; le montant des. prestations. Le coût de la vie en Martinique. Souhaite une départementalisation totale.