Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 6 mars 2012

Rappel au Règlement

M. Gaëtan Gorce. - Voilà quatre ans que nous tentons d'obtenir la vérité sur la disparition d'un opposant tchadien. Les plus graves soupçons portent sur le gouvernement tchadien. Le président Idriss Déby doit venir bientôt en France. Et voilà qu'un courrier du ministre de l'intérieur tchadien, évoquant une résolution de l'Assemblée nationale, nous reproche notre « ingérence » dans ce dossier. J'attire l'attention du président de la République sur le fait que cet opposant a disparu depuis maintenant quatre ans, sans que l'on ne sache toujours rien.

Nous demandons la vérité et rien d'autre. Le gouvernement tchadien doit savoir que nous ne nous laisserons pas intimider. (Applaudissements)

M. Jean-Pierre Sueur, président de la commission des lois. - Très bien !