Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 27 septembre 2016

Hommage à Jacques Dominati

M. le président. - Nous avons également appris il y a quelques jours le décès de notre ancien collègue Jacques Dominati, qui fut sénateur de Paris de 1995 à 2004.

Engagé dans la résistance dès l'âge de 16 ans, il milita au lendemain de la guerre au sein du parti gaulliste, comme secrétaire national des étudiants. Il participa ensuite, dans les années 60, à la création des Républicains indépendants.

Élu député de Paris en 1967, il fut réélu quasiment sans interruption jusqu'en 1993. Dans les années 70, il fut l'un des promoteurs de la réforme du statut de la capitale visant à la doter d'un maire élu de plein exercice. Jacques Dominati fut maire du 3ème arrondissement, de 1983 à 1995, et premier adjoint au maire de Paris de 1995 à 2001. Dans toute son action publique, il s'est battu pour le rayonnement de la ville de Paris.

Secrétaire d'État chargé de la fonction publique dans le gouvernement de Raymond Barre, il fut l'auteur de la loi du 17 juillet 1978 consacrée à l'accès aux documents administratifs.

Élu sénateur en 1995, il effectua un mandat au sein de notre assemblée, siégeant successivement à la commission des affaires économiques, à la commission des affaires sociales puis à la commission des affaires culturelles. C'était un homme passionné au fort tempérament, ses amis de groupe se souviennent de ses vigoureux plaidoyers pour défendre les valeurs libérales.

Au nom du Sénat tout entier, je veux présenter nos condoléances les plus attristées à notre collègue Philippe Dominati, son fils, à son épouse, et à toute sa famille et assurer ses proches, le président et les membres du groupe Les Républicains de notre sincère compassion.

Je vous propose d'observer un moment de recueillement en hommage à nos deux anciens collègues, de qui nous conserverons une mémoire vivante.

Mmes et MM. les sénatrices et sénateurs observent un moment de recueillement.