Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 20 février 2018

Nouvelle-Calédonie Déclaration du président du Sénat

M. Gérard Larcher, président du Sénat . - À l'approche du rendez-vous référendaire, ce qui est un peu inhabituel, je voudrais dire quelques mots.

Nous avons, vis-à-vis de nos concitoyens de Nouvelle-Calédonie mais aussi par respect pour ceux qui, dans leur diversité, ont scellé avec courage et lucidité les accords de Matignon-Oudinot, puis négocié et signé l'accord de Nouméa, l'ardente obligation de tout mettre en oeuvre pour que le résultat de cette consultation, terme du processus institutionnel qu'ils ont engagé, soit incontestable.

Nous avons en effet vis-à-vis de cette génération d'hommes et de femmes, et je me souviens particulièrement d'un homme politique qui, au-delà des blessures de l'histoire, a permis à la Nouvelle-Calédonie d'accomplir, dans le respect et le dialogue, et dans le respect des valeurs de la République, un immense chemin vers un destin commun, le devoir de garantir la légitimité du scrutin.

L'unanimité rencontrée dans cet hémicycle, lors de l'examen des articles du projet de loi organique, montre, et je ne peux que m'en réjouir, la volonté de notre Haute Assemblée de garantir cette légitimité, marque des principes que nous défendons ensemble et de l'attachement du Sénat au devenir de la Nouvelle-Calédonie.