Allez au contenu, Allez à la navigation

Préserver l'activité des entreprises alimentaires françaises

Proposition de loi modifiant la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous afin de préserver l'activité des entreprises alimentaires françaises :

Objet du texte




Cette proposition de loi est issue des travaux du groupe de suivi de la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite loi Égalim, mis en place par la commission des affaires économiques du Sénat au lendemain de la promulgation de la loi.

Ses auteurs entendent aménager la loi Egalim en :
. excluant de l'encadrement des promotions en volume les produits au caractère saisonnier marqué et en donnant à la DGCCRF la possibilité d'accorder une dérogation à certaines entreprises au regard de l'encadrement des promotions, alors que l'encadrement des promotions pose des difficultés majeures pour certaines PME (art. 1er) ;
. expérimentant une clause de révision des prix dans les contrats d'une durée d'exécution supérieure à trois mois portant sur des produits finis composés à plus de 50 % de matières premières (art. 2) ;
. conformant l'ordonnance de réforme du droit des coopératives agricoles prise par le Gouvernement à son champ d'habilitation défini par la loi Egalim (art. 3).

Les étapes de la discussion :

1ère lecture
1ère lecture
  • Texte n° 2582 transmis à l'Assemblée nationale le 14 janvier 2020
Les thèmes associés à ce dossier :
Pour toute remarque relative à ce dossier législatif, veuillez contacter : dosleg@senat.fr Cette page a été générée le 29 janvier 2020