Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

La réalité de la mise en œuvre du plan de relance pour la création artistique dans les territoires

Dernière mise à jour le 3 novembre 2021
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Mercredi 3 novembre 2021, Sonia de LA PROVÔtÉ et Sylvie ROBERT ont présenté à la presse leur rapport d'information sur la réalité de la mise en œuvre du plan de relance pour la création artistique dans les territoires, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, présidée par Laurent LAFON.

 

 

Conférence de presse (3 novembre 2021)

 

Mercredi 3 novembre 2021, Sonia de LA PROVÔTÉ et Sylvie ROBERT ont présenté à la presse leur rapport d'information sur la réalité de la mise en œuvre du plan de relance pour la création artistique dans les territoire, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, présidée par Laurent LAFON

 Comprendre les enjeux

 

Intégré à la loi de finances pour 2021, le plan "France Relance" comporte plus de 400 millions d’euros de crédits en faveur de la création artistique à consommer d’ici la fin de l’année 2022. Alors que l’exécution de ce plan en est bientôt à mi-parcours et que s’annonce l’examen du projet de loi de finances pour 2022, Sonia de la Provôté et Sylvie Robert se sont penchées, au nom de la commission de la culture, sur les modalités de mise en œuvre de ce plan de relance pour en évaluer l’exécution et l’efficacité et vérifier qu’il trouve une traduction concrète et appropriée dans l’ensemble des territoires.

Si les crédits du plan de relance ont constitué un soutien substantiel pour le secteur de la création, lui permettant de passer le cap de l’année 2021, les inquiétudes sont très fortes en ce qui concerne l’année 2022. Alors que l’essentiel des crédits du plan de relance auront déjà été consommés, les acteurs de la création s’interrogent sur leurs perspectives en l’absence du maintien d’un soutien fort des collectivités publiques. Il apparait important que la dépense publique se montre plus efficiente et coordonnée pour mieux répondre aux défis qui menacent aujourd’hui l’avenir de la création.

Le plan de relance ne doit pas se résumer à un simple plan de reprise.

En savoir plus :

Photo ©