Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Les outre-mer au coeur de la stratégie maritime nationale

Dernière mise à jour le 24 février 2022
Partager cet article :
  • sur Facebook
  • sur Twitter
  • sur Google Plus
  • sur LinkedIn

Jeudi 24 février 2022, Annick PETRUS, Philippe FOLLIOT et Marie-Laure PHINERA-HORTH ont présenté à la presse leur rapport d'information sur "Les outre-mer au coeur de la stratégie maritime nationale" fait au nom de la délégation sénatoriale aux outre-mer, présidée par Stéphane ARTANO.

 

 

Conférence de presse ( 24 février 2022)

 

Jeudi 24 février 2022, Annick PETRUS, Philippe FOLLIOT et Marie-Laure PHINERA-HORTH ont présenté à la presse leur rapport d'information sur "Les outre-mer au coeur de la stratégie maritime nationale" fait au nom de la délégation sénatoriale aux outre-mer, présidée par Stéphane ARTANO.

 

 Comprendre les enjeux

 

Au lendemain du premier Sommet mondial de l’Océan (One Ocean Summit) à Brest, organisé dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne (PFUE), la Délégation sénatoriale aux outre-mer présente les conclusions de son rapport d’information sur la stratégie maritime nationale.

Adoptée en 2017, cette stratégie devait donner un cadre et un cap à l’ambition maritime de la France, deuxième espace maritime mondial. Cinq ans plus tard, et alors que les enjeux dans ce domaine n’ont jamais été aussi actuels, de quel bilan peut se prévaloir notre pays en tant que puissance maritime ?

Les objectifs annoncés de développement de l’économie bleue, de transition écologique et de rayonnement de la France ont-ils été atteints ? Les moyens mobilisés ont-ils été à la hauteur des défis géopolitiques, illustrés par l’émergence d’unestratégie indopacifique, récemment ébranlée par la "crise des sous-marins australiens" ?

Les rapporteurs pointent le paradoxe d’une stratégie nationale, indissociable des espaces océaniques ultramarins constituant à eux seuls 97 % du domaine maritime, mais qui peine à reconnaître, intégrer et associer pleinement les outre-mer à la mesure de leurs atouts réels.

Face à ce constat, quelle place prendront les outre-mer dans la prochaine stratégie maritime (2023-2029) à l’heure où notre pays tend à s’affirmer comme leader mondial de la protection des océans ?

 

En savoir plus :

Photo ©