Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

LE PARLEMENTAIRE


Le parcours politique de Victor Hugo a suivi les grandes fluctuations institutionnelles et sociales du siècle :

  • Sous la Monarchie de juillet (1830-1848), Victor Hugo, qui soutient la monarchie, est nommé pair de France par le roi Louis-Philippe. Il siègera à la Chambre des pairs pendant presque trois ans, d’avril 1845 à février 1848.

 

 

  • La Constitution du 4 novembre 1848, qui institue la IIème République, prévoit une Assemblée nationale unique. Victor Hugo y est élu comme représentant de la Seine (mai 1849 – décembre 1851).

 

  • Après le coup d’Etat du 2 décembre 1851, Victor Hugo est envoyé en exil. Il restera éloigné du territoire français pendant près de 19 ans, jusqu’à la chute du Second Empire et à la proclamation de la République le 4 septembre 1870.

 

  • Victor Hugo est élu représentant à l’Assemblée nationale unique en février 1871. Il en démissionne toutefois au bout d’un mois. Battu aux élections de janvier 1872, il restera en retrait de la vie parlementaire jusqu’à la mise en place des institutions prévues par les lois constitutionnelles de 1875.

 

  • En janvier 1876, Victor Hugo est élu sénateur de la Seine. Réélu en 1882, il siègera au Palais du Luxembourg jusqu’à sa mort le 22 mai 1885.