Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

LES FEMMES ET LE POUVOIR



Journée internationale de la femme

Une fête universelle

Dans les années 70, la journée de la femme devient plus féministe, en rupture avec sa signification purement communiste. En France, les manifestantes réclament et obtiennent des lois plus libérales. En 1975, année internationale de la femme, les Nations Unies observent elles aussi cette commémoration. Cependant, la célébration annuelle de la journée de la femme ne devient officielle qu'en 1977. Une résolution encourage les Etats à inscrire cette fête dans leur calendrier.

1975 - Année internationale de la femme

Mais, pour certains, cette célébration conserve un caractère subversif, dont atteste la répression lors des manifestations du 8 mars 1986 au Chili.

En France, le 8 mars ne revêt un caractère officiel qu'à partir de 1982, après la création d'un ministère aux droits de la femme, confié à Yvette Roudy. Cette dernière, dans sa volonté d'améliorer l'égalité politique et professionnelle entre hommes et femmes, considère les symboles utiles au changement des mentalités. La première célébration se veut donc voyante (expositions, discours présidentiel). Les 8 mars suivants se présentent plutôt comme des journées de réflexion sur la place de la femme dans le monde politique et professionnel et des occasions d'annoncer des mesures favorables à la cause des femmes.

Aujourd'hui, la journée de la femme permet de faire le point sur la situation des femmes et les différents combats menés et à mener pour réduire les inégalités. Elle montre surtout que la question du droit des femmes est devenue incontournable.