Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Les origines de la famille

 

AUDIFFRET, AUDIFFRET-PASQUIER
ANF, Dauphiné (Barcelonnette). Provence

blason.jpg (14947 octets)
Le blason de la famille
(à gauche Audiffret, à droite Audiffret-Pasquier)

D'or au chevron d'azur chargé de cinq étoiles du champ, et accompagné en pointe d'un mont de trois coupeaux de sable, sommé d'un faucon du même, la tête contournée, la patte dextre levée : à la bordure crénelée de sable de ving huit pièces.

Ancienne extraction, chevalier de l'ordre du Croissant, maintenue noble 10 avril 1669, 6 août 1710. Marquis en septembre 1702 pour une branche éteinte au XVIIIème siècle.

La branche ducale s'est ainsi formée : Etienne-Denis Pasquier (1767-1862), préfet de police de Paris en 1811, chancelier de France en 1837, créé baron d'Empire le 27 novembre 1808. Pair de France le 11 octobre 1821, fut fait duc Pasquier le 16 décembre 1844 avec lettres patentes du 3 février 1845 et avec autorisation de réversion du titre en faveur de son petit-neveu, qu'il avait adopté. Gaston d'Audiffret (1823-1905), fils de sa nièce, Gabrielle Pasquier et de Florimond-Louis, comte d'Audiffret.
Le titre ducal fut confirmé en faveur de Gaston par décret impérial du 31 décembre 1862 et par lettres patentes du 3 janvier 1863 sous la dénomination de duc d'Audiffret-Pasquier.

Denis, 3ème duc d'Audiffret-Pasquier, né le 12 octobre 1913, est l'actuel chef de maison et d'armes : il a épousé, le 1er décembre 1945, Aldée de Lastic Saint Jal. L'héritier du titre ducal, du vivant de son père, porte celui de marquis d'Audiffret-Pasquier.

Jean-François-Hugues (1708-1784) forma le régiment des gardes du roi Stanislas en Lorraine et, gouverneur de Besançon, après la bataille d'Exiles en 1747, vendit sa vaisselle d'argent pour nourrir et soigner les blessés. Le premier duc, Gaston, fut élu à l'Académie française en 1878 au fauteuil de Mgr. Dupanloup.

 

Dossier d'archives : le Duc d'Audiffret-Pasquier