Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Sommaire

* S. Exc. M. l'Ambassadeur de France accompagne la délégation en Hokkaïdo.

1 Les quatre keiretsus Mitsubishi, Sumitomo, Mitsui et Fuyo sont issus des zaibatsus d'avant la seconde guerre mondiale.

2 Dai-Ichi Kangyo Bank (DKB) et Sanwa sont des keiretsus plus récents et plus larges en nombre de membres.

3 L'agence Moody's note de Aaa, Aa1, Aa2, Aa3, A1, A2, A3, Baa1, Baa2, Baa3 (long terme) et P1, P2, P3 (court terme) par ordre décroissant pour les notes " Investments ", et Ba1, Ba2, Ba3, B1, B2, B3 (long terme) et NP (court terme) pour les notes " Speculatives ".

4 Asie, les nouvelles règles du jeu, Editions Philippe Picquier - 1999.

5 La législation japonaise impose qu'avant de licencier, une entreprise doit démontrer : (i) qu'elle rencontre des difficultés financières sérieuses, (ii) qu'elle a déjà pris des mesures pour arrêter de nouvelles embauches et pour développer les départs volontaires à la retraite. Le coût moyen d'un départ anticipé à la retraite est estimé à 22 Myens (1,1 MF) par personne.

6 Il représente désormais 37 % des coûts fixes des entreprises non financières cotées à la Bourse de Tokyo (1ère section).

7 Asie, les nouvelles règles du jeu, Editions Philippe Picquier.

8 Au taux de change moyen 1998 de 1 FF = 22,21 yens (Banque de France).

9 La mesure de nos échanges commerciaux bilatéraux diffère très sensiblement selon que l'on retient les données françaises ou japonaises ; pour les douanes françaises, le déficit commercial de la France s'élève à 28,6 MdsF en 1998. Cette divergence traditionnelle dans l'évaluation des échanges franco-japonais s'explique par deux facteurs principaux :

- les deux pays utilisant l'un et l'autre des données caf-fab, les coûts de transport et d'assurance perturbent les mesures,

- une partie importante des importations françaises (56 MdsF selon les données des douanes françaises en 1998) transite par d'autres pays de l'Union européenne.

10 Selon les douanes françaises, le déficit commercial de la France envers le Japon a varié entre 20 et 30 MdsF dans la dernière décennie avec un taux de couverture d'environ 50 % (49 % en 1998).

11 Cf. le chapitre consacré aux entretiens de la délégation p. 74.


Sommaire