Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

4. Les relations avec les voisins baltes

C'est face à la montée des périls que les Etats baltes ont fondé l'Entente baltique dans les années trente. Ce Conseil de la Baltique ne fonctionne pas en raison des événements internationaux.

Réalisée en 1990, la coopération balte fut pendant trois ans difficile à consolider.

L'Entente baltique possède depuis 1994 ses propres structures avec une assemblée d'une vingtaine de parlementaires représentant chaque Parlement, un Conseil des Ministres et un secrétariat permanent. Le bataillon balte s'insère dans cette coopération qui s'étend peu à peu à tous les domaines. Les Chefs d'Etat, selon les textes de cette Entente, se réunissent au mois deux fois par an.

Parmi les progrès enregistrés par cette coopération balte, un système de visa unique a été instauré.

Un accord de libre échange, signé en 1993, est entré en vigueur entre les trois Etats, le 1er avril 1994 pour les produits industriels. Le 16 juin 1996, il a été complété par un volet agricole dont la mise en oeuvre se heurte à beaucoup de difficultés.

Malgré les quelques problèmes rencontrés dans le développement d'une coopération balte renforcée, la Lituanie, tout en affirmant sa spécificité, ne manque pas de rappeler, chaque fois que cela s'avère nécessaire, l'importance des relations entre Etats baltes.

L'intégration au sein de l'Union européenne en est la parfaite illustration.

Plusieurs personnalités lituaniennes rencontrées par la délégation sénatoriale ont considéré que si la Lituanie devait rejoindre dans les mois à venir l'Union européenne, il serait inconcevable de laisser la Lettonie " sur le bord du chemin ".

Retour Sommaire Suite