Allez au contenu, Allez à la navigation

Algérie-France : comprendre le passé pour mieux construire l'avenir

12 décembre 2012 : Algérie-France : comprendre le passé pour mieux construire l'avenir ( rapport de groupe interparlementaire d'amitié )

DEUXIÈME TABLE RONDE : 1945 - 1962, L'INÉLUCTABLE INDÉPENDANCE ?

Animateur : Isabelle MANDRAUD, journaliste au journal Le Monde.

Intervenants :

· Amar MOHAND-AMER, maître de recherche au Centre national d'anthropologie sociale et culturelle d'Oran ;

· Matthew CONNELLY, professeur d'histoire à Columbia University ;

· Gilbert MEYNIER, ancien enseignant à l'université de Constantine, professeur émérite à l'université Nancy II ;

· Ali HAROUN, ancien membre du FLN ;

· Abdelmadjid MERDACI, sociologue et historien, professeur à l'université Mentouri de Constantine.

OUVERTURE

Isabelle MANDRAUD, journaliste au Monde

Je vais rapidement présenter nos intervenants, par ordre alphabétique, en commençant pas Matthew Connelly. Vous êtes professeur à l'université de Colombia et auteur de nombreux ouvrages, notamment L'arme secrète du FLN, comment de Gaulle a perdu la guerre d'Algérie, paru en 2011, dans lequel vous développez une thèse originale où vous dîtes que la guerre n'a pas été gagnée par les armes mais plutôt sur le plan international et psychologique.

Ali Haroun, vous avez été un des dirigeants de la Fédération de France du FLN de 1958 à 1962, vous avez été membre du Conseil National de la Révolution algérienne, député à l'Assemblée constituante en 1962, avocat, vous avez également été Ministre des droits de l'homme en 1991, puis membre du Haut Comité d'État de 1992 à 1994. Vous avez récemment publié un important ouvrage au Seuil, La septième Wilaya. De la guerre du FLN en France.

Adelmajid Merdaci, vous êtes sociologue, professeur à l'université de Constantine, une ville que vous connaissez bien et sur laquelle vous avez beaucoup écrit, notamment un article remarqué dans Le Soir sur l'accord entre le FLN et l'OAS.

Gilbert Meynier, vous êtes historien, vous avez enseigné à l'université de Constantine, vous êtes l'auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire de l'Algérie, et notamment d'une Histoire intérieure du FLN (Fayard, 2002, Casbah, 2003) et, avec Mohammed Harbi, de Le FLN, documents et histoire (Fayard, 2004, Casbah, 2004). Il a entrepris pour grand public une histoire générale de l'Algérie des origines à nos jours, dont deux volumes sont parus (La Découverte, 2007 et 2010, et Barzakh, 2009 et 2012). Il est en train de rédiger le troisième volume.

Amar Mohand-Amer, vous êtes maître de conférences au Centre national d'anthropologie sociale et culturelle d'Oran, docteur en histoire, vous êtes surtout un spécialiste du FLN et de l'ALN et vous allez publier bientôt un ouvrage sur le FLN à l'été 1962.

Nous allons parler de l'inéluctable indépendance avec un point d'interrogation. C'est jouer avec le feu à quelques jours de la commémoration de l'indépendance algérienne. Je vais vous donner la parole successivement en respectant l'ordre chronologique.