Allez au contenu, Allez à la navigation

mission effectuée au Pakistan du 30 mars au 4 avril 2006 au Pakistan

Rapport d'information de MM. Jean FRANÇOIS-PONCET, André TRILLARD et André VANTOMME, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées n° 316 (2005-2006) - 13 avril 2006

L'image dont jouit le Pakistan en Occident n'est pas favorable. De sa fondation, en 1947, on garde le souvenir de déplacements chaotiques de populations entre les deux Etats issus de l'Empire britannique des Indes.

De la brève histoire de ce pays, on retient la sécession de sa partie orientale, devenue le Bangladesh en 1971, combat qui fut soutenu par certains intellectuels français au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

De l'actualité récente, on relève à la fois l'appui donné par le Pakistan à la résistance afghane contre l'occupation soviétique et la prise de distance à l'égard des Talibans, après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Etat islamique, le Pakistan a été secoué par des coups d'Etat militaires successifs dont le dernier a porté au pouvoir le Général Moucharaff à la suite d'une déconfiture militaire face à l'Inde. Aujourd'hui il est accusé par le gouvernement Afghan de laisser les Talibans opérer à partir du territoire pakistanais.

Mais comme toute caricature, celle-ci ne comporte qu'une part de vérité.

L'histoire du Pakistan est certes chaotique, et ses penchants fondamentalistes inquiètent. Cependant, une analyse plus approfondie fait apparaître des éléments porteurs de nombreuses potentialités que l'Occident, dans son intérêt bien compris, doit soutenir et si possible conforter.

Tous les documents de la rubrique