Allez au contenu, Allez à la navigation

De l'éducation au jeu vidéo, pourquoi le Canada est-il parmi les premiers de la classe ?

Rapport d'information de MM. Jacques LEGENDRE, Jean-Léonce DUPONT, David ASSOULINE, Jean-Pierre LELEUX, Claude DOMEIZEL et Mme Brigitte GONTHIER-MAURIN, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication n° 183 (2010-2011) - 15 décembre 2010

La commission de la culture, de l'éducation et de la communication s'est rendue au Canada en avril 2010, ce pays innovant étant toujours susceptible d'être source d'inspiration.

Deux domaines ont été privilégiés :

- l'éducation, car ce pays y figure parmi les « premiers de la classe », comme l'illustrent les enquêtes PISA conduites par l'OCDE. Contrairement à la France, qui a un tabou dans ce domaine, le Canada identifie l'origine des élèves en difficulté ; ceci permet de cibler les actions adaptées à chaque province et d'en évaluer l'efficacité. Les provinces visitées par la délégation (Québec, Ontario et Colombie britannique) ont d'ailleurs su développer de très intéressantes expérimentations, dont le présent rapport expose les caractéristiques principales ;

- les technologies de l'information et de la communication, avec un focus sur le secteur du jeu vidéo, le Canada ayant déployé des efforts significatifs en vue d'encourager les entreprises étrangères de jeu vidéo, françaises en particulier, à s'implanter sur son territoire.

Dans ces deux domaines, la délégation a été impressionnée par les résultats avérés que permet la conjonction du volontarisme politique et du pragmatisme dont savent faire preuve les Canadiens.

En revanche, si ce pays s'est remarquablement adapté aux nouvelles technologies dans le secteur des industries culturelles, il est malheureusement loin d'avoir fait de la lutte contre le piratage des biens culturels et du respect du droit d'auteur une priorité.

Tous les documents de la rubrique