Allez au contenu, Allez à la navigation

Crise économique, euro, Russie, énergie : les défis européens de la Lettonie et de la Lituanie

Rapport d'information de M. Yann GAILLARD, fait au nom de la commission des affaires européennes n° 346 (2010-2011) - 9 mars 2011

Sept ans après leur double adhésion à l'Union européenne et à l'OTAN, les États baltes traversent une crise économique sans précédent et tentent dans le même temps de répondre aux défis qu'impose leur enclavement énergétique. Les années de croissance effrénée qu'ont connues la Lettonie et la Lituanie semblent révolues, ces deux États étant en quête d'un second souffle économique. Consolidation budgétaire et restauration de la compétitivité et de l'attractivité des territoires sont désormais au coeur des politiques de rigueur mises en place à Vilnius et Riga, les gouvernements locaux oeuvrant, par ailleurs, en faveur d'une intégration de leurs pays dans la zone euro.

Dépendantes de la Russie tant en matière gazière qu'électrique, la Lituanie et la Lettonie souhaitent s'affranchir de cette contrainte et participent à l'élaboration d'une stratégie d'autonomie régionale, s'inscrivant dans le contexte plus vaste de la politique européenne de l'énergie. La question de la dépendance énergétique ne constitue qu'une des facettes de la relation que la Lituanie et la Lettonie entretiennent avec la Russie, depuis leur accession à l'indépendance en 1991. Oscillant entre pragmatisme économique et prudence politique avec Moscou, Vilnius et Riga militent en faveur du renforcement du rôle de l'Union européenne et de l'OTAN dans la région. Le projet européen est, à cet égard, appréhendé sous un angle régional.

C'est dans ce contexte qu'un déplacement a été organisé en Lituanie et en Lettonie du 23 au 25 février derniers. Ce rapport tire les enseignements des entretiens organisés sur place. Il a pour ambition de dresser un état des lieux de la situation locale, tant au plan politique qu'économique, à l'heure où se précisent la sortie de crise et les perspectives d'adhésion à la zone euro. Il vise également à cerner la perception du projet européen dans ces deux pays, dont l'action au sein de l'Union européenne est pour partie déterminée par les rapports entretenus avec la Russie.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique