Allez au contenu, Allez à la navigation

Les externalisations en opérations extérieures : un outil à manier avec précaution

Rapport d'information de MM. Yves KRATTINGER et Dominique de LEGGE, fait au nom de la commission des finances n° 673 (2013-2014) - 2 juillet 2014

La diversité et l'importance des externalisations menées par le ministère de la défense en métropole sont bien documentées et leur intérêt déjà largement débattu, eu égard notamment à la nécessité de préserver la capacité des forces armées à mener des opérations extérieures (OPEX).

Un phénomène moins connu est l'ampleur que prennent les externalisations dans le cadre des OPEX elles-mêmes, y compris sur les théâtres d'opérations, alors que les exigences de fiabilité, de réactivité, de sécurité et de réversibilité y sont particulièrement fortes.

Le rapport analyse les spécificités opérationnelles et financières de ces externalisations, reconnaît qu'elles constituent un outil utile, mais identifie les risques qui leur sont associés.

Les rapporteurs insistent sur la nécessité de sortir du court-termisme budgétaire, de préserver les savoir-faire proprement militaires qui conditionnent les capacités d'intervention de nos forces armées et de ne pas se satisfaire du palliatif, même efficace sur le plan opérationnel, que représente l'externalisation de fonctions touchant à l'autonomie stratégique de la France. Pour cela, ils préconisent de développer le partage et la mutualisation des capacités militaires européennes.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique