Allez au contenu, Allez à la navigation

Les adjuvants vaccinaux: une question controversée

Rapport de Mme Corinne BOUCHOUX, sénatrice et M. Jean-Louis TOURAINE, député, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques n° 266 (2014-2015) - 29 janvier 2015

Sous la présidence de M. Jean-Louis Touraine, député, et de Mme Corinne Bouchoux, sénatrice, l'OPECST a organisé, le 22 mai 2014, une audition publique sur le thème : « Les adjuvants vaccinaux : une question controversée ».

Depuis plusieurs décennies, des sels d'aluminium sont ajoutés dans certains vaccins pour en assurer l'efficacité. Ces adjuvants ont pour rôle de stimuler la réaction immunitaire, ce qui, pour certains scientifiques, permet de réduire la fréquence et la sévérité des réactions inflammatoires locales. En revanche, depuis plus d'une quinzaine d'années, des études ont insisté sur l'existence de liens entre ces adjuvants et certaines pathologies et ont conclu à la nécessité d'analyser les effets à long terme des sels d'aluminium.

Deux tables rondes réunissant les principaux acteurs ont été organisées par l'OPECST afin de faire le point sur les effets des adjuvants et sur les pistes qui pouvaient être envisagées dans l'avenir pour surmonter les controverses.

Lors de la présentation de leurs conclusions, le 28 janvier 2015, les rapporteurs ont souligné que, malgré la diversité des points de vue, un consensus s'était dégagé sur trois catégories de recommandations : l'intensification de la recherche, son financement dans des conditions permettant de fonder une expertise indépendante et l'amélioration de l'efficacité du système d'alerte.

Les participants se sont unanimement félicités de l'organisation de cet échange serein sur un sujet sensible.

Rapport

Illustration : couverture de rapport

Tous les documents de la rubrique