Allez au contenu, Allez à la navigation

L'égalité entre hommes et femmes pour la justice climatique

Rapport d'information de Mme Chantal JOUANNO, fait au nom de la délégation aux droits des femmes n° 45 (2015-2016) - 12 octobre 2015

Le lien entre la situation des femmes et le dérèglement climatique étant mal connu, la délégation aux droits des femmes a souhaité, dans la perspective de la COP 21, associer à sa réflexion des institutions et des associations impliquées dans la lutte contre le changement climatique sous l'angle des femmes et de l'égalité entre hommes et femmes.

La table ronde qu'elle a organisée au Palais du Luxembourg le 25 juin 2015, en lien avec le groupe de travail du Sénat sur le suivi des négociations climatiques internationales, a mis en évidence le lien entre l'égalité entre hommes et femmes et la justice climatique.

Tout d'abord, les femmes sont les premières victimes des changements climatiques, auxquelles les exposent leur plus grande pauvreté : 70 pourcents des personnes qui subsistent avec moins de un dollar par jour sont des femmes, les femmes possèdent moins de 1 pourcent des ressources du monde et moins de 2 pourcents des terres, moins de 5 pourcents des prêts bancaires sont attribués à des femmes. La situation d'exclusion qu'elles subissent dans de nombreuses sociétés aggrave les effets économiques et sociaux du dérèglement climatique.

Pourtant, les femmes pourraient contribuer de manière décisive à la lutte contre les changements climatiques dont elles devraient, partout dans le monde, être reconnues comme des actrices à part entière. Les responsabilités qu'elles exercent par exemple dans le domaine agricole, dans la gestion de l'eau et de l'énergie nécessaire aux activités domestiques doivent conduire à une prise de conscience : le renforcement des droits des femmes et leur autonomie sont une condition de l'efficacité des mesures destinées à atténuer les conséquences des changements climatiques.

Dans cette logique, la délégation aux droits des femmes conclut son rapport par neuf recommandations pour accroître la place des femmes et des filles dans l'aide au développement et pour que soit prise en compte l'égalité entre hommes et femmes dans la lutte contre les changements climatiques et dans le cadre de la COP 21.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique