Allez au contenu, Allez à la navigation

Les maladies à transmission vectorielle

Rapport de MM. Bruno SIDO, sénateur, Roland COURTEAU, sénateur, François COMMEINHES, sénateur et Jean-Yves LE DÉAUT, député, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques n° 741 (2015-2016) - 29 juin 2016

Par leurs piqûres, les anophèles, les moustiques, les phlébotomes et les tiques inoculent à l'homme de graves maladies (chikungunya, dengue, paludisme, virus Zika, etc).

À l'heure où ce phénomène mal connu semble se renforcer, l'Office a souhaité questionner les meilleurs spécialistes pour comprendre les mécanismes des maladies à transmission vectorielle et contribuer à enrayer les méfaits commis par ces petits vampires, plus ou moins familiers, dont certaines actions humaines favorisent la prolifération alors que des gestes appropriés pourraient avoir des effets positifs.

Tous les documents de la rubrique