Allez au contenu, Allez à la navigation

Les enjeux et les perspectives de l'épigénétique dans le domaine de la santé

Rapport de MM. Alain CLAEYS, député, Jean-Sébastien VIALATTE, député et Bruno SIDO, sénateur, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques n° 33 tome II (2016-2017) - 12 octobre 2016

Épigénétique signifie, au sens étymologique, au-dessus ou au-delà de la génétique

Ce terme a été inventé, en 1942, par l'embryologiste britannique Conrad Waddington, afin d'étudier les mécanismes par lesquels les interactions entre les gènes et l'environnement donnent naissance au phénotype, c'est-à-dire aux caractères physiologiques et morphologiques de l'individu.

Depuis une vingtaine d'années, l'épigénétique suscite un intérêt grandissant, sans que cessent les controverses quant à sa définition et à son statut au regard de la génétique.

Le rapport présenté par MM. Alain Claeys et Jean-Sébastien Vialatte, députés, fait le point sur ces problématiques autour de trois grands axes d'analyse : l'inscription de l'épigénétique dans l'évolution de la génétique ; l'approche de l'épigénétique comme champ de recherche concernant tant la science fondamentale que l'efficacité des thérapies épigénétiques ; la conciliation de l'épigénétique - en tant qu'instrument susceptible de contribuer à la modernisation des politiques de santé - avec le respect des normes juridiques et éthiques.

Les recommandations adoptées par l'OPECST ont trait au développement de l'enseignement et de la recherche en épigénétique, à la meilleure prise en compte des apports des recherches y afférant dans le pilotage des politiques publiques de santé, à l'enrichissement des normes éthiques et juridiques à la lumière des enseignements de l'épigénétique et à l'encouragement de l'innovation thérapeutique dans ce domaine confronté encore à d'importants défis.

Rapport

Illustration : couverture de rapport

Tous les documents de la rubrique