Allez au contenu, Allez à la navigation

Les urgences hospitalières, miroir des dysfonctionnements de notre système de santé

Rapport d'information de Mmes Laurence COHEN, Catherine GÉNISSON et M. René-Paul SAVARY, fait au nom de la commission des affaires sociales n° 685 (2016-2017) - 26 juillet 2017

Services structurants pour les établissements de santé, les services d'urgences font face à des difficultés croissantes : la très forte dynamique du nombre annuel de passages et l'évolution rapide des missions de facto assumées, notamment, posent la question de la soutenabilité à moyen terme de notre modèle de prise en charge de l'urgence et du soin non programmé.

La résolution de ces difficultés doit avant tout passer par un changement de perspective : les services d'urgence doivent être regardés non comme un point d'entrée défaillant dans le système de soins, mais comme un miroir grossissant des dysfonctionnements de l'ensemble de notre système de santé. Leurs difficultés résultent en effet moins de leur organisation propre que de leur positionnement original, au confluent des carences de la médecine de ville et de la permanence des soins ambulatoires en amont, et des rigidités hospitalières en aval.

Une approche de terrain de ces questions a été privilégiée pour formuler vingt propositions concrètes, ancrées dans l'exercice quotidien des personnels, dans la perspective d'une mise en oeuvre à court terme. Ces propositions pragmatiques insistent en particulier sur le caractère crucial des solutions d'aval.

Tout doit être entrepris pour préserver la qualité du service public des urgences français, qui a fait jusqu'ici preuve d'une grande résilience pour continuer d'assurer une prise en charge de pointe en dépit de ces défis majeurs.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique