Allez au contenu, Allez à la navigation

Biodiversités du vaste Pacifique : Quelle valorisation d'un endémisme exceptionnel ?

Rapport d'information de M. Michel MAGRAS, fait au nom de la Délégation sénatoriale aux outre-mer n° 533 (2017-2018) - 1 juin 2018

Première étape régionale d'un cycle triennal organisé par la Délégation sénatoriale aux outre-mer en partenariat avec l'Agence française pour la biodiversité, la conférence du 31 mai 2018, dans le prolongement de la séquence d'ouverture du 7 décembre 2017 et en écho à la journée mondiale du 22 mai, a mis à l'honneur les biodiversités des territoires français du vaste Pacifique.

Avec une étendue terrestre qui ne représente en moyenne que 0,35 pour cent de leur superficie maritime, les territoires français du Pacifique sont bien emblématiques de cette Océanie qualifiée de « continent invisible ». Leurs géographies contrastées et d'une grande diversité - grande terre, îles hautes, anneaux coralliens, lagons fermés ou ouverts... - ainsi que la dispersion terrestre sur des distances considérables qui les caractérise en font des berceaux d'endémisme exceptionnels.

Les trois tables rondes, qui ont réuni une vingtaine d'intervenants venus présenter leurs projets, ont permis d'explorer les biodiversités terrestres et marines en relevant de nombreuses curiosités mais également en sonnant l'alerte face à la montée en puissance des pressions d'origines multiples. Éclairé par la tradition communautaire océanienne, l'après-midi a été l'occasion de souligner l'importance de cette dimension collective dans la prise en charge concrète des actions de protection et de réparation, puis s'est conclu avec la présentation de projets valorisant les ressources locales et axés sur l'innovation.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique