Allez au contenu, Allez à la navigation

La valorisation internationale de l'ingénierie et des marques culturelles : le cas des musées nationaux

Rapport d'information de MM. Vincent ÉBLÉ et Julien BARGETON, fait au nom de la commission des finances n° 568 (2018-2019) - 12 juin 2019

En application de l'article 58-2° de la loi organique du 1er août 2001 relative aux lois de finances, la commission des finances du Sénat a demandé à la Cour des comptes une enquête sur la valorisation internationale de l'ingénierie et des marques culturelles françaises.

À l'occasion du travail de contrôle qu'ils avaient conduit au début de l'année 2017 sur l'Agence France-Muséums, structure dédiée mise en place dans le cadre du projet ayant abouti à la création du musée universel portant le nom de Louvre à Abou Dhabi, MM. Vincent Éblé et André Gattolin, alors rapporteurs spéciaux de la mission « Culture », avaient formulé une série de recommandations qui visaient à renforcer la stratégie de valorisation des marques culturelles des grands musées français. L'enquête réalisée par la Cour des comptes s'inscrivait dans le prolongement de ce rapport d'information.

Les travaux de la Cour et les échanges qui ont eu lieu au cours de l'audition organisée par la commission des finances en juin 2019 confirment l'appréciation portée par les rapporteurs spéciaux à l'occasion de leur travail sur l'Agence France Muséums : il existe bien une demande mondiale d'ingénierie culturelle, en développement. Cette demande implique une diversification de la réponse des musées nationaux, ainsi qu'un meilleur accompagnement des structures ministérielles concernées, qu'il s'agisse du ministère de la culture ou du ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique