Allez au contenu, Allez à la navigation

Brexit : tous perdants

Rapport d'information de MM. Jean BIZET et Christian CAMBON, fait au nom du Groupe de suivi Retrait du Royaume-Uni et refondation de l'UE n° 49 (2019-2020) - 10 octobre 2019

À quelques jours du Conseil européen qui devra trancher sur l'épineuse question de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le groupe de suivi « Brexit » du Sénat livre une analyse sans concession des trois années écoulées depuis le référendum du 23 juin 2016.

Cette décision de sortie de l'UE, qualifiée de "désastre" par les sénateurs, a déjà eu un coût important pour l'Union, les États membres, les entreprises et les citoyens. La facture pourrait s'alourdir si le Royaume-Uni décidait de sortir brutalement, sans accord ordonné. Au-delà du casse-tête de la frontière irlandaise, les sénateurs estiment que la question écossaise pourrait être relancée. Le rapport met, enfin, l'accent sur la nécessaire fermeté que l'UE devra conserver dans la négociation de sa relation future avec le Royaume-Uni.

Tous les documents de la rubrique