Allez au contenu, Allez à la navigation

Nouvelle-Calédonie : un fort potentiel de développement durable à valoriser

Rapport d'information de MM. Hervé MAUREY, Guillaume CHEVROLLIER, Michel DAGBERT, Frédéric MARCHAND, Pierre MÉDEVIELLE et Michel VASPART, fait au nom de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable n° 127 (2019-2020) - 18 novembre 2019

Une délégation de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable s'est rendue en Nouvelle Calédonie du 30 août au 8 septembre 2019.

Malgré sa distance à la métropole, plus de 17 000 km, la Nouvelle Calédonie entretient des liens particuliers avec celle ci, récemment marqués par la consultation référendaire de novembre 2018, prévue par l'accord de Nouméa de 1998 dans le prolongement des accords de Matignon de 1988.

Sur le terrain, la délégation s'est intéressée aux politiques publiques en matière de développement durable (biodiversité, économie circulaire, risques naturels et changements climatiques, exploitation minière, transition énergétique et agricole) qui sont conduites dans le cadre des compétences dévolues à chaque institution, aux provinces et aux communes ainsi qu'à l'État par la loi organique du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle Calédonie.

L'étendue de l'archipel, notamment sa zone économique exclusive (ZEE) de 1,7 million de km2, et ses caractéristiques topographiques constituent autant de leviers que de défis à prendre en compte pour son développement durable.

Tous les documents de la rubrique