Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 02 NOVEMBRE 2003

 PLF 2004 : M. Nicolas Sarkozy donne suite a 

plusieurs des propositions de la commission des finances du Sénat 

pour améliorer le travail quotidien des forces de police

            Le Sénat a adopté le mardi 2 décembre les crédits du ministère de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales inscrits au projet de loi de finances pour 2004.

            A cette occasion, M. Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, a donné suite à plusieurs des propositions d'Aymeri de Montesquiou, rapporteur spécial (RDSE-Gers) des crédits de la sécurité au nom de la commission des finances du Sénat, figurant dans le rapport d'information du Sénat d'octobre 2003 (n° 25, 2003/2004, /rap/r03-0025/r03-0025.html) sur l'organisation et les systèmes d'information de la police et de la gendarmerie nationales.

            Ces actions visent à accroître la présence des forces de la police nationale sur le terrain et à améliorer les systèmes d'information :

            - concernant le transfert des escortes et des gardes de détenus à l'administration pénitentiaire, une expérimentation locale sera conduite à Strasbourg, en liaison avec le ministère de la justice ;

            - l'établissement des procurations de vote se fera par simple déclaration sur l'honneur auprès des mairies, afin de libérer de ces tâches les forces de la police et de la gendarmerie nationales ;

            - l'observatoire de la délinquance s'attachera à élaborer des instruments complémentaires à l'outil de suivi de la délinquance, l'état 4001 ;

            - la main courante informatique sera déployée à la préfecture de police de Paris.

            Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales a également réaffirmé les engagements qu'il avait pris lors de son audition par la commission des finances du Sénat le 4 novembre 2003 :

- le doublement du nombre de reconduites à la frontière d'ici un an,

- le redéploiement de 600 emplois à partir de 2007, du fait du nouveau dispositif d'immatriculation à vie des véhicules et de la réforme de la fabrication des cartes d'identité.