Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 2 février 2006



REMISE D'UN RAPPORT D'INFORMATION SUR LA SITUATION SOCIALE

à LA REUNION ET MAYOTTE AU MINISTRE DE L'OUTRE-MER


La délégation de la commission des affaires sociales, qui s'est rendue à
La Réunion et à Mayotte en septembre 2005, constituée de représentants de tous les groupes du Sénat et présidée par Alain Gournac (UMP - Yvelines), a remis hier mercredi 1er février ses conclusions à François Baroin, ministre de l'outre-mer.

 

Deux grands thèmes ont plus particulièrement retenu l'attention de la délégation au cours de son déplacement :

- les problèmes de l'alcoolisme à La Réunion, et en particulier la question de la prévention du syndrome de l'alcoolisation fœtale

Elle a été impressionnée par les résultats du groupe de travail régional de lutte contre l'alcoolisme, instance de concertation mise en place à l'initiative du conseil régional à laquelle participe la totalité des acteurs concernés par l'alcool. Elle a également suivi avec intérêt les actions menées par l'association Réunisaf tant pour l'accompagnement des femmes enceintes que pour favoriser une meilleure prise de conscience des risques liés à la consommation d'alcool au cours de la grossesse.

- la question de l'immigration clandestine à Mayotte, avec ses conséquences sur le système de santé, l'organisation scolaire et la crise du logement, ainsi que sur ses prolongements à La Réunion.

 

Les diverses thématiques sociales abordées par la délégation lors de son séjour à Mayotte ont, à chaque fois, conduit les interlocuteurs de la mission à souligner les difficultés entraînées par l'immigration clandestine. En effet, l'ampleur du phénomène en fait un problème majeur dont la solution devra passer par des mesures fortes, et notamment la mise en œuvre urgente d'un service fiable de l'état civil.

Toutefois, la délégation a aussi constaté les réels atouts et importants potentiels de développement de cette France de l'Océan Indien. La jeunesse de la population associée à une économie dynamique sont une richesse pour La Réunion. A Mayotte, plusieurs secteurs économiques, encore embryonnaires, apparaissent prometteurs, notamment l'aquaculture et le tourisme. La valorisation de ces atouts nécessite cependant qu'un réel effort soit mené, en particulier dans le développement des infrastructures. Il s'agit aussi de répondre aux immenses défis sociaux de ces deux îles, La Réunion connaissant encore un nombre record de chômeurs et d'allocataires de minima sociaux.

 

Consulter le rapport


Contact presse : Bruno LEHNISCH 01 42 34 25 93 ou 25 13  b.lehnisch@senat.fr