Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 5 décembre 2007



Le Sénat adopte les crédits de la pêche et interroge
le ministre sur l'avenir de la filière

Conformément aux préconisations du rapporteur pour avis en charge du secteur de la pêche pour la commission des affaires économiques, M. Alain Gérard (UMP - Finistère), le Sénat a adopté, ce mardi 4 décembre, les crédits s'y rapportant au sein du projet de loi de finances pour 2008 ainsi, plus globalement, que ceux de la mission « Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales ».

M. Gérard s'est félicité de ce que les crédits consacrés à la pêche et l'aquaculture soient confirmés pour 2008, à hauteur de 60,5 millions d'euros en autorisations d'engagement comme en crédits de paiement. Et ce, a-t-il fait valoir, alors que cette enveloppe avait été augmentée de 50 % l'an passé et que les contraintes financières pesant sur le projet de budget du ministère sont particulièrement fortes cette année.

Il a précisé que ces crédits étaient utilisés pour les deux tiers au développement durable de la filière halieutique et aquacole, pour le quart à promouvoir une gestion responsable de la ressource et pour le solde au service du contrôle des pêches.

Le rapporteur pour avis a également évoqué la crise du monde de la pêche, due notamment à une hausse substantielle du cours des carburants. Soulignant la baisse significative des revenus des marins pêcheurs et la situation très précaire dans laquelle se trouve aujourd'hui la moitié des exploitants de navires de pêche, il a demandé au ministre des précisions sur les mesures qu'il entendait mettre en place pour les soutenir : compensation du surcoût du gazole, exonération provisoire de charges sociales, modernisation de la flottille et garantie d'une rémunération mensuelle minimale.

Le ministre en charge de la pêche, M. Michel Barnier, a déclaré placer la pêche et l'aquaculture parmi ses priorités. Il a annoncé un plan pour une pêche durable visant à stabiliser la situation économique des entreprises de pêche, à améliorer les conditions de travail et de sécurité, ainsi que la couverture sociale des marins pêcheurs, tout en gérant mieux la ressource et en préservant plus activement l'environnement. Enfin, il a confirmé la création d'une éco-contribution dont le produit serait affecté aux pêcheurs en proportion de leur consommation de carburant.

Le rapport est disponible à l'adresse suivante : www.senat.fr/rap/a07-093-1/a07-093-1.html

Contact presse : Ali Si Mohamed  01 42 34 25 11  a.si-mohamed@senat.fr