Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 26 juin 2009



Port de la niqab : un vrai débat qui appelle une réflexion approfondie

Mme Michèle André, (soc., Puy-de-Dôme), présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, estime qu'il convient de ne pas se tromper de débat à l'occasion des récentes prises de position suscitées par le port de la niqab.

Elle considère qu'il ne serait pas moins réducteur de le ramener à une question de liberté religieuse, que de n'y voir qu'une affaire de mode vestimentaire.

Elle rappelle que la niqab est un vêtement qui, partout où il est porté, symbolise la soumission la plus absolue de la femme et une infériorité de son statut contraire au principe d'égalité entre les sexes, inscrit dans notre Constitution.

En outre, ce vêtement qui recouvre intégralement le corps et le visage de la femme a pour effet de la retrancher de l'espace public et de compromettre son intégration.

Mme Michèle André élève en conséquence une mise en garde contre les dérives auxquelles pourrait conduire une invocation à la supposée liberté de ces femmes : après avoir légitimé le port de la niqab, ne pourrait-elle pas tout aussi bien justifier un « droit à l'excision » ou à des pratiques que nous considérons comme inhumaines, dégradantes, et contraires à nos valeurs les plus fondamentales ?

Convaincue que ce problème mérite une réflexion approfondie, elle se réjouit de la création à l'Assemblée nationale d'une mission d'information parlementaire, et souhaite que celle-ci aborde tous les aspects d'une question sensible pour l'avenir de la condition féminine en France.

Site de la délégation aux droits des femmes : www.senat.fr/commission/femmes/index.html

Contact presse : Sophie de Maistre   01.42.34.36.39   s.demaistre@senat.fr