Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 1er octobre 2009



Un projet de résolution prônant « une meilleure compréhension des valeurs traditionnelles de l'humanité » actuellement en discussion devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU constitue une menace pour les droits des femmes

Mme Michèle André, (soc., Puy-de-Dôme), présidente de la Délégation aux droits des femmes, est intervenue auprès du Gouvernement français pour le mettre en garde contre les conséquences négatives que pourrait entraîner pour les droits des femmes le vote, par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, d'un projet de résolution présenté par la fédération de Russie relatif à la « promotion des droits de l'Homme et des libertés fondamentales à travers une meilleure compréhension des valeurs traditionnelles de l'humanité ».

Dans un courrier adressé à M. Bernard Kouchner, Ministre des affaires étrangères et européennes, elle a rappelé que les « valeurs traditionnelles » étaient souvent invoquées pour justifier une attitude discriminatoire à l'égard des femmes, voire des pratiques traditionnelles comme l'excision, les mariages forcés et les crimes d'honneur.

A ce titre, l'adoption d'une semblable résolution irait à l'encontre de la Déclaration universelle des droits de l'Homme ainsi que de la Convention sur l'élimination de toutes les discriminations à l'encontre des femmes (CEDAW) dont on s'apprête précisément à célébrer le 30ème anniversaire.

Mme Michèle André présidente a donc invité le Gouvernement français à faire preuve de la plus grande vigilance et de la plus grande fermeté pour s'opposer à l'adoption d'un texte qui ne manquerait pas d'entraver les actions du Conseil des droits de l'homme en matière de protection des droits humains de la moitié féminine de l'humanité, et d'affaiblir au plan international la défense des droits des femmes et de l'égalité entre les sexes.

Site de la délégation : www.senat.fr/commission/femmes/index.html

Contact presse : Sophie de Maistre  01.42.34.36.39   s.demaistre@senat.fr