Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Communiqué du 18 novembre 2010

Le Sénat va à la rencontre des jeunes dans le Nord (à voir sur Internet)

Les Rendez-vous du Sénat, consacré aux « jeunes, citoyens et responsables de leur avenir », se tenaient aujourd’hui à Cambrai (Nord). Aux côtés de Jacques Legendre, Sénateur du Nord et Président de la commission de la culture, de Christian Demuynck, Sénateur de Seine-Saint-Denis, et de Jean-Robert Pitte, Délégué à l’information et à l’orientation, Gérard Larcher, Président du Sénat, a engagé le dialogue avec plus de 450 personnes.

« Le constat est double : la jeunesse est à la fois volontaire et dynamique, engagée et mobile, mais aussi bien souvent inquiète. Mon rôle de Président d’une assemblée parlementaire est de permettre l’espérance. C’est pourquoi je ne me résous pas à accepter certaines réalités telles qu’un taux de chômage des jeunes deux fois supérieur à celui de la moyenne nationale », a déclaré Gérard Larcher, Président du Sénat.

La première table ronde, consacrée à l’engagement citoyen de la jeunesse, a permis de mettre en exergue un réel désir de s’engager. La mise en place du service civique a été largement saluée. Mais s’il apporte une réponse concrète à une demande, des pistes de progression doivent être envisagées pour s’adapter au plus grand nombre, avec comme objectif de toucher 10 % d’une classe d’âge.

Les difficultés rencontrées par les jeunes pour s’insérer dans la société et la vie professionnelle ont offert une transition pour la seconde table ronde, dédiée à l’éducation et l’insertion professionnelle.

Tout en insistant sur la nécessaire valorisation des formations en alternance, Gérard Larcher a soutenu qu’il « est absolument indispensable d’oser regarder du côté de l’Allemagne, qui, grâce à une vision pragmatique de la formation, parvient, malgré des difficultés propres, à offrir à ses jeunes une vraie insertion professionnelle. »

L’enseignement majeur de ces Rendez-vous du Sénat est la nécessité de répondre de manière globale et non plus sectorisée à la problématique de l’emploi des jeunes. Comme a su le rappeler Marc-Philippe Daubresse, ancien ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives, la nouvelle architecture gouvernementale permettra d’apporter une réponse structurée à la problématique des jeunes qui est de nature globale et interministérielle.


Contact presse :
Sébastien Evain, Chargé de mission pour la communication et la presse : 01 42 34 27 14