Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

La vie chère et les enjeux de la zone économique exclusive : les deux thèmes de travail retenus par la Délégation sénatoriale à l’Outre-Mer


23 février 2012

Créée pour informer le Sénat sur la situation des collectivités ultramarines et plus largement sur toute question relative à l’outre-mer, la Délégation sénatoriale à l’outre-mer s’est réunie ce jeudi 23 février, sous la présidence de M. Serge Larcher (Soc. App. – Martinique), président, pour arrêter son programme de travail.

La délégation a choisi deux thèmes d’étude principaux, emblématiques de la situation contrastée des outre-mer :

 Le premier, « La vie chère outre-mer : une fatalité ? », illustre la vulnérabilité des collectivités ultramarines où les populations sont tout particulièrement exposées à un coût de la vie élevé et à des taux de chômage record suscitant périodiquement des troubles sociaux graves.

 Le second, « La zone économique exclusive : quels enjeux ? » met en évidence l’atout majeur que représente l’outre-mer pour la France et pour l’Europe, avec le formidable potentiel, en termes de ressources et de géostratégie, offert par cette zone maritime de près de 10 millions de km2 sur tous les océans du globe.

 La délégation sénatoriale à l’outre-mer a également décidé, dans la perspective de la réforme de la politique commune de la pêche, d’élaborer une proposition de résolution européenne afin de porter la voix de l’outre-mer et d’obtenir la prise en compte de ses besoins propres dans un secteur clé de son développement économique.

Afin d’entamer rapidement ses travaux, la délégation a désigné comme rapporteurs sur ces différents projets :

w Sur le thème de la vie chère : MM. Éric Doligé (UMP -  Loiret) et Michel Vergoz (Soc – La Réunion)

w Sur le thème des enjeux de la zone économique exclusive : MM. Jean-Étienne Antoinette (Soc. App. – Guyane), Jean-Marie Bockel (UCR – Haut-Rhin) et Richard Tuheiava (Soc. App. – Polynésie française)

w Pour l’élaboration d’une proposition de résolution européenne sur le volet ultramarin de la réforme de la politique commune de la pêche : MM. Maurice Antiste (Soc. App. – Martinique) et Charles Revet (UMP – Seine-Maritime)

Comme elle l’avait fait au mois de janvier pour les six autres commissions permanentes et la commission des affaires européennes, la délégation a enfin désigné un binôme référent pour la commission du développement durable constituée cette semaine : MM. Jacques Cornano (Soc. App. – Guadeloupe) et Charles Revet (UMP - Seine-Maritime).

Retrouvez la page de la mission : http://www.senat.fr/commission/outre_mer/index.html

Contact(s) presse :