Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Sondage "Les lieux de culte et les maires" : des conclusions encourageantes pour la République


Jeudi 15 janvier 2015

La délégation aux collectivités territoriales, présidée par Jean-Marie BOCKEL (UDI - Haut-Rhin), a présenté le 13 janvier les résultats d’une enquête réalisée à sa demande par TNS Sofres sur le financement des lieux de culte "Des conclusions encourageantes pour la République" selon le rapporteur Hervé MAUREY (UDI - Eure).

"Avec 10 000 communes interrogées et près de 3 000 réponses, les maires se sont mobilisés pour répondre à ce sondage et il faut saluer leur implication", selon Jean-Marie BOCKEL"Certains ont même pu s’exprimer lors d’entretiens individuels où la parole a été très libre", confie Hervé MAUREY. En première ligne face aux demandes des communautés religieuses pour édifier ou entretenir l’immobilier cultuel, les élus locaux restent très soucieux du respect de la laïcité qu’ils considèrent, dans leur immense majorité (84 %) s’articuler de façon satisfaisante avec la libre administration des collectivités territoriales.

Même si près de la moitié des maires interrogés (49 %) considèrent que les dépenses afférentes aux lieux de culte sont une charge excessive ou importante et que les communes ne devraient pas les assumer seules (61 %), en particulier eu égard au patrimoine cultuel dont elles sont historiquement propriétaires, ils reconnaissent que les interventions financières locales sont consensuelles (82 %) et très rarement polémiques (5 %) ou conflictuelles (1 %) auprès des administrés.

Pour Hervé MAUREY, "alors que la France traverse une épreuve difficile, les élus locaux envoient un signal fort en faveur d’une République ouverte". Relevons que de nombreux élus soulignent la nécessité que toutes les religions, notamment les plus récentes, disposent de lieux de culte décents. Ils ne souhaitent toutefois pas, dans leur majorité (59 %) revenir sur la loi de 1905 et autoriser un financement public pour l’édification de nouveaux lieux de culte. Pour eux, c’est aux communautés religieuses de s’organiser elles-mêmes, avec l’aide juridique des collectivités s’il le faut. Pour le financement des lieux de culte existants, les maires insistent sur le respect de la neutralité et de l’égalité entre religions. Pour Hervé MAUREY, qui présentera son rapport dans les prochaines semaines, "on aborde ici un sujet fondamental du vivre ensemble".

L’étude est disponible sur le site du Sénat et consultable sur la page de la délégation à l’adresse suivante : http://www.senat.fr/commission/decentralisation/index.html

 

 

Contact(s) presse :